13 techniques SEO 2018 efficaces pour améliorer votre référencement naturel par Rodolphe Degandt

13 techniques SEO 2018 efficaces pour gagner et conserver votre position dans le top 3 de Google

En mars 2016, Andrey Lipattsev (Search Quality Senior Strategist chez Google) a révélé que les liens externes, la qualité du contenu et l’expérience utilisateur avec RankBrain étaient les trois premiers critères de classement dans l’algorithme de recherche de Google. Les techniques de SEO 2018 reposent fondamentalement sur l’amélioration permanente de ces 3 critères sur chacune des pages de votre site internet.

Aucun outils payants ne sont nécessaires. Pour appliquer ces techniques white hat SEO vous aurez besoin de données statistiques sur votre site en utilisant les outils gratuits que sont Google Analytics et Google Search Console. Ainsi qu’un accès éditeur au contenu de votre site puisqu’il va s’agir d’améliorer les choses. Et du temps !


Optimisez votre site pour Google RankBrain

En octobre 2015,Google a annoncé l’utilisation de son algorithme RankBrain. Cette mise à jour a donc changé la donne du SEO. En effet, Google RankBrain est le premier algorithme d’auto apprentissage de Google qui mesure en permanence la façon dont vous interagissez avec les résultats affichés en première page.

La base pour Rankbrain : les bonnes balises titre, description et URL

La première règle est évidemment de remplir les balises principales d’une page HTML et de profiter de tout l’espace disponible en nombre de caractère pour donner un résumé de votre contenu.

Ces éléments sont primordiaux pour afficher le résumé de votre article et pour le référencer. Ces éléments vont faire que votre page sera visible sur les moteurs de recherche et donnera à l’internaute envie de cliquer pour visiter et lire votre contenu. Le seul fait d’avoir un texte complet d’actualité intéressant ne sert à rien si vous ne savez pas le mettre en valeur.

Les recherches montrent que les internautes sont plus enclins à cliquer sur un contenu contenant un numéro. Ainsi, lorsque vous incluez un nombre dans le titre de votre contenu ainsi que dans votre méta-description, vous devriez voir votre CTR progresser. Et oui vous lisez bien un article sur les 13 meilleures techniques SEO 2018 !

Pour vérifier et vous aidez à rédiger de bonnes méta balises et choir une URL efficace, le plus simple pour les utilisateurs de WordPress ou Joomla est de mettre le plugin gratuit Yoast SEO.

Comment optimiser votre site pour Google RankBrain ? : CTR

Tout d’abord, il faut cherche à améliorer votre taux de clics organiques (CTR). C’est à dire le nombre de personnes qui, à la suite d’une recherche sur le moteur de Google va cliquer sur votre lien lorsque celui-ci s’affiche. L’objectif est d’avoir le meilleur CTR possible. Il démontre à Google la pertinence de votre réponse par rapport à la question posée par l’internaute. Plus vous aurez de clics, plus Google va améliorer votre classement et plus vous aurez de visibilité pour avoir encore plus de clics. Voici donc 2 méthodes simples pour améliorer votre CTR.

13 techniques SEO 2018 optimiser rankbrain augmenter taux de clic annonce

Réduisez le taux de rebond et augmenter le temps de visite des vos pages

Une fois qu’un internaute a cliqué sur votre résultat, il atterrit sur la page de destination (ou landing page). Si vos visiteurs quittent votre site avant que 3 secondes se soient écoulées et ne consultent qu’une page, vous donnez un signal à Google pour lui dire que les gens n’aiment pas votre contenu. Il s’agit du Bounce Rate (BR) ou taux de rebond.

13 techniques SEO 2018 taux de rebond optimiser rankbrain

Alors, il est essentiel que vos balises introduisent la réalité de votre sujet. Sinon vous risquez d’avoir un taux de rebond important et perdre des positions. Mais pire, tous vos efforts pour gagner de nouveaux visiteurs par de bonnes méthodes de white hat SEO sont anéantis puisque vous ne convertirez pas vers vos objectifs (vente, inscription).

Ensuite proposez une introduction incitant à l’action, qui pose des questions, ou comme je le pratique, proposez un sommaire reprenant vos titres de paragraphes. Ce sommaire permettra à votre visiteur d’aller immédiatement à l’information qui l’intéresse le plus. Et pas curiosité, certains diront par capillarité, il ira lire d’autres parties. Peut-être Est-ce votre cas si vous lisez ces lignes ?

Sur Google Analytics vous pouvez consulter votre taux de rebond et vos temps moyen passé sur une page. Connectez-vous à votre compte GA,  dans la colonne de gauche choisissez le groupe comportement, puis vue d’ensemble et filter sur le CTR ou la durée :

13 techniques SEO 2018 taux de rebond et temps moyen par page

Mais un bounce rate élevé peut aussi être très bon signe pour vous ! Si la durée de visite est importante. Je m’explique, un visiteur arrive prêt à acheter un article, mais il a besoin d’être rassuré, conseillé sur son choix. Votre article propose justement un avis produit et un test complet. En lisant l’article votre visiteur devient un acheteur prêt à agir… et vous lui proposez un lien pour acheter le bon article au bon prix et sans frais de livraison ! Il clique en ayant visité une seule page de votre site… mais vous avez atteint votre objectif (si il achète le matériel avec un de vos partenaires e-commerce). Google utilise donc au minimum les 2 facteurs, taux de rebond couplé à la durée de la visite. Il pourrait également intégrer le fait que les visiteurs ait cliqué sur un lien de votre page (interaction positive).

Evidemment le top est d’avoir un bounce rate bas et une de visite durée longue. Pour vous situer par rapport à votre activité, voici des BR moyens par types de site proposés par Kissmetrics :

Types de siteTaux de rebond moyen
 Sites de service10%-30%
 Simple page d’accueil (one page)70%-90%
 Portails (avec connexion)10%-30%
 Blog – Site de contenu40%-60%
 Générateur de Lead30%-50%
 Site de vente en ligne e-commerce20%-40%

Utilisez les annonces publicitaires pour faire baisser votre taux de rebond

Les annonces Adwords ressortent toujours avant les liens naturels. Ils sont un bon indicateur, car si ce mot-clé a été acheté par des entreprises c’est qu’il doit être pertinent et avoir de la valeur. Et comme ces concurrents dépensent de l’argent pour leur publicité, ils cherchent en permanence à optimiser la rentabilité de leurs actions de SEA  en obtenant un fort taux de clics (puis de conversion). Pour vous et moi, c’est une source magnifique d’inspiration pour rédiger nos titres ou méta description.

Exploitez les mots-clés référencés par Google dans la Search Console

Cet outil SEO gratuit proposé par Google a l’avantage de vous fournir des données directement de Google. Une des fonctionnalité de ce service en ligne est de vous indiquer les mots clés recherchés qui font apparaître votre site dans les résultats. Et chose encore bien plus utile, la Search Console vous présente le nombre de clics réalisés sur ces requêtes.

Pour voir ces statistiques, rendez-vous sur votre compte GSC, puis dans le menu de gauche ouvrez « Trafic de recherche » et sélectionnez « Analyse de la recherche ». A partir de là,  validez les 4 choix de la première ligne, et vous obtenez en lecture directe 4 indicateurs de vos performances SEO pour chaque mot clé par jour ou pour une période donnée :

  • Clics
  • Impressions

Voici un exemple, si vous recherchez « Google Home compatible » sur le moteur de Google, un de mes articles va ressortir en première page des résultats de Google (en 1ère ou 2ème position ligne verte). 

13 techniques SEO 2018 1ere position google

Oui mais, est-ce vraiment une bonne chose ? Cela va t-il durer ?

Grâce à  un CTR de 47% (ligne orange), c’est à dire qu’un internaute sur 2 va cliquer sur ce lien pour visiter ma page, Google sait que la requête à une proposition de lien pertinente et va donc continué à me classer dans son top 3. page.

13 techniques SEO 2018 mot clé search consoleJ’ai donc ici un post particulièrement efficace, que je vais en permanence actualiser et compléter pour garder cette position pour profiter d’un maximum de visites qualitatives. 

Si à l’inverse mon taux de clic était inférieur à 10%, je devrais très vite modifier le contenu de mes balises titre et description. Une autre astuce est d’ajouter des rich snippet comme des étoiles qui mettent visuellement l’article en avant.


Créer et conserver un contenu actualisé et pertinent

Wikipédia une source inexploitée pour votre contenu et vos mots-clés

Il est toujours difficile de savoir à l’avance quels mots utiliser pour rédiger un article. Si celui-ci est peu recherché et très spécifique on parle de longue traine. Normalement il y aura peu de concurrence et un fort de taux de clic. A l’inverse un mot générique sera très concurrentiel et souvent déceptif pour le visiteur n’ayant pas qualifié sa question.

Mais dans tous les cas il faut bien en choisir un… Pour cela il existe le très historique et peu exploitable Google Keyword planner, ainsi que de nombreuses techniques classiques que je vous présente dans ce prétentieux articles sur comment trouver les meilleurs mots-clés gratuitement.

J’actualise donc cette liste de solutions avec 2 nouvelles techniques 2018 que j’apprécie particulièrement. La première consiste tout simplement à utiliser le moteur de recherche français de Wikipédia.  Vous allez découvrir une série d’articles qui traitent du sujet avec des titres qui pourraient devenir vos mots-clés. Ensuite, vous pouvez choisir un article le plus proche possible de votre thématique et aller tout en bas pour récupérer les articles connexes.

Pour mon exemple, j’ai rechercher  » techniques SEO 2018″, puis j’ai choisis le premier article « Optimisation pour les moteurs de recherche ». Ma première source de mot-clés est le sommaire proposé, que j’adapte ainsi pour dynamiser mon contenu :

  1. Historique de l’optimisation du SEO dans le monde
  2. Enjeux du référencement naturel en 2018
  3. Les 13 principales techniques du SEO
  4. Comment analyser les liens
    1. Utiliser les rechniques white hat 
    2. Eviter les pratiques black hat
    3. Comment choisir les bonsmots-clés
    4. Compléter efficacement les balises meta
    5. Savoir faire une analyse de logs
    6. Maitriser l’optimisation des contenus textes et images
      1. Statistique de positionnement et d’indexation
    7. Comment accélérer la vitesse de chargement de son site
    8. Google RankBrain, en route pour le SXO (Search Experience Optimisation)
  5. Lutte contre le référencement abusif
  6. Les 3 principaux critères du SEO 2018
  7. C’est quoi le métier de référenceur
  8. Les blogeur influant du SEO en France

13 techniques SEO 2018 références wikipédia

Puis je regarde tout en bas de la page, les informations annexes sur le sujet J’en profite pour ajouter quelques références des personnes influentes pour le SEO en 2018 : Danny Sullivan, Matt Cutts, Vanessa Fox et Barry Schwartz. Et puis pourquoi pas des sujets qu’il faudrait aussi traiter pour être complet comme le SMO (Social Media Optimisation), le Bombardement Google, le Spamdexing. Une bonne nouvelle, j’ai déjà traité le très important référencement local pour les entreprises aux commerces de proximité.

Utilisez les meilleurs mots-clés de vos concurrents

Publier des articles avec au moins 1,800 mots

Au moment ou j’écris ces lignes, j’en suis à plus de 1950 mots… Je devrais finir autour de 2200 la première version. Etrange me direz-vous, puisque cet article sera lu en moyenne à 20% de son contenu. Et bien justement, avec mon sommaire au début, vous pouvez directement accéder à ce qui vous intéresse et avoir une bonne expérience de lecture. Mais surtout Google est content car il a de la matière à analyser et donc à référencer.

C’est une certitude prouvée par plusieurs études SEO, un texte long est toujours mieux positionné qu’un court (comme quoi la longueur c’est important, surtout quand on peut la choisir selon ses besoins.

En fait, sur 1 million de résultats de recherche Google a révélé que le nombre moyen de mots d’une première page de résultats Google était de 1 890 mots. Buffer de son coté préconise 1600 mots et Hubspot 2250 (normal leur métier est de vendre du contenu).

13 techniques SEO 2018 nombre de mots idéal dans un article

Mais il y a ici un autre facteur plus subtil, un facteur purement émotionnel. Un contenu dense suscite le respect, parfois même l’admiration de votre lecteur : « c’est un pro, il sait de quoi il parle ». Ainsi, le Dr Jonah Berger, de l’Université de Pennsylvanie, a constaté que le contenu qui a suscité l’admiration rendait les gens 30 % plus susceptibles de le partager. Vous allez encore gagner en visibilité et des liens, des commentaires aussi qui enrichiront votre contenu.

Au passage c’est quand même la classe de citer un docteur, au physique du prince Harry ,qui a fait sa thèse sur comment les consommateurs désirent communique. Il intervient souvent comme conférencier auprès de société comme Google, Apple ou Unilever

Pour aller plus loin, l’émotion est un aspect que les algorithmes Google essaient de mesurer en fonction de nombre d’interactions générées sur une page. Mais il ne peut pas savoir si ce que j’écris vous faire rire, pleurer, génère de l’angoisse, de la peur de la crainte d’être désindexé de Google parque vous n’avez pas suivi à la lettre mes 13 techniques SEO 2018.

Toujours selon des études approfondies sur la longueur et le SEO, une phrase doit faire 25 mots maximum et un paragraphe pas plus de 3 Phrases.

Enfin je conclue ce sujet en disant exactement le contraire. Si vous voulez susciter des réactions et des commentaires, rédiger un article de 300 mots et diffusez le au maximum sur les réseaux sociaux.

Travaillez la sémantique de vos contenus

Google a lancé un algorithme dédié à l’analyse sémantique du contenu sous le nom de code Hummingbird.

La question simple est  : Comment optimiser votre contenu pour la recherche sémantique ?

Tout d’abord, rédigez votre page autour de votre mot-clé cible comme vous le feriez normalement. Puis, couvrez les sous-thèmes liés à votre mot-clé. De cette façon, Google peut comprendre pleinement le sujet de votre page (pas seulement votre mot-clé). Vous pouvez utiliser ma technique Wikipédia. Enfin enrichissez vos textes de synonymes, antonymes…

Je dois vous dire que des outils presque gratuits permettent de faire une recherche approfondie sur tous les mots à ajouter dans votre article pour bien couvrir le thème abordé. Il existe un site français qui fait cela superbement 1.fr. Il propose lors de la saisie un choix entre optimiser votre page sur le mot-clé saisie ou des alternatives parfois originales. Il permet aussi de noter la qualité de votre contenu :

13 techniques SEO 2018 audit qualite du contenu hummingbird

Me voilà rassuré ;), d’après leurs analyses, Google devrait comprendre que je traire de ces sujets (même si ces textes étaient absents avant que je les liste ici) :

  • Optimiser le référencement – 100 %
  • Améliorer référencement – 99 %
  • Comment référencer– 98 %
  • Faire du référencement – 97 %
  • Optimiser son référencement aussi à 97 %

Pour avoir la liste des mots pour enrichir votre contenu il faudra vous abonner pour 60 € par mois, c’est plus gratuit 🙁

Mettez à jour vos contenus et republier des articles anciens

Une astuce simple est aussi de valoriser votre travail de mise à jour de vos articles, en ajoutant la date dans votre contenu et idéalement de le référencer. Ainsi, l’internaute découvrant votre annonce naturel verra cette date et sera plus motivé pour avoir des informations récentes.

13 techniques SEO 2018 actualiser ses articles avec date


Développez votre netlinking : obtenez des liens entrants de qualité

Dans un article dédié je vous donne 15 méthodes différentes à adapter selon votre site pour gagner des liens de qualité (backlink). Mais je vous ajoute ici quelques nouvelles astuces découvertes depuis. Personnellement, je trouve le développement de liens externes long, lent et laborieux, raison pour laquelle je conseille de traiter en premier l’amélioration de RankBrain et de la qualité et la fraicheur de vos contenus.

Comment obtenir des backlinks de site à forte autorité : les avis d’experts

Une technique, fastidieuse  mais terriblement efficace et enrichissante est de créer un article qui rassemble les avis de différents experts autour d’un mot-clés-sujet. Chaque contributeur aura plaisir à faire connaître votre page où il est cité. Mieux, il n’hésitera pas à le partager également sur ses réseaux sociaux.

La technique de l’article invité est-elle morte ?

Si Google a pris des mesures de répression sur les posts invités en SEO, cela s’applique aux sites ayant très largement abusés de cette technique. D’aucuns n’ont pas hésité à créer des réseaux de sites publiant des articles pour mettre en avant un site principal et créer artificiellement des liens entrants. D’autres ont développés des services qui vous vendent des articles sur des sites, évidemment dans votre thématique pour gagner un lien.

Je vous invite à bannir ces 2 méthodes de black hat qui vous expose à un déclassement majeur auprès de Google, qui aura d’ailleurs, le plaisir de vous en avertir par un message dans la Search Console. Par contre, vous pouvez poster des articles invités sur des sites qualitatifs qui ont un véritable processus éditorial et véritablement en lien avec vos sujets. Je le répète un mauvais liens ne sert qu’à prendre un risque futur. En fait, ne crions pas au loup, quelques mauvais liens vous feront du bien au moral, car l’impact des nombres est puissant, mais ils doivent être très minoritaires.

Pour être efficace un article invité, posté sur un site en rapport avec son contenu et surtout celui de votre propre site ne doit pas se limiter à mettre un lien dans le nom de l’auteur (vous). Vous devez créer un texte unique autour de votre mot clé avec un lien contextualisé dans le milieu du texte qui renverra vers votre page à valoriser. Ici aussi, la page sur laquelle vous dirigez le lecteur devra compléter la première information.

Maillage interne : Soyez vigilant à la règle de priorité au premier lien découvert

Hélas, on oublie souvent que Google prend en compte le premier lien découvert dans une page. Ainsi si sur votre site vous faites deux liens internes à partir d’une page vers une autre, Google ne retiendra que le premier. Et la qualité du texte du lien est essentiel pour lui, ce texte d’ancrage donne une information.

Par exemple sur une page, vous avez votre menu principal qui renvoi vers une autre page, le titre est « Google Home ». Puis dans votre page vous avez un deuxième lien, contextualisé par tous les paragraphes autour qui est « lire l’article » (sur Google Home). Ici l’ancre du menu est légèrement meilleur que la seconde, plutôt une bonne nouvelle puisque Google va la retenir comme prioritaire.

Dans votre technique de maillage interne, vous devrez donc être vigilant au multi liens, et faire en sorte que vos liens de menu soient pertinents et pas générique car vos supers liens dans les articles ne seront pas vus. D’autres techniques peuvent consister à déclasser les liens de vos menus en indiquant à Google de ne pas les suivre pour privilégier vos ancres enrichies 😉

En conclusion de ces 13 techniques SEO 2018, je préconise un retour aux actions basiques et fiables. Il faut bien évidemment avoir un site responsive adapté à une lecture sur mobile ou compatible AMP (quoique pas forcément l’idéal pour le SEO) et qui charge rapidement. Mais aussi, commencez à concevoir vos contenus pour s’intégrer aux ,de plus en plus nombreuses, recherches vocales.

 

13 techniques SEO 2018 efficaces pour améliorer votre référencement naturel was last modified: by