Marché des objets santé connectés 2017, l’IOT pour le mieux-être en Europe et les produits disponibles en France par Rodolphe Degandt

Marché des objets santé connectés chiffres et offres 2017

Data bridge market research a publié dans son étude que le marché de l’IOT médical représenté plus de 157 milliards de dollars en 2016. et devrait progresser de 30 % par an jusqu’en 2024. L’étude de 2016 de Grand View Research annonçait elle, un marché de l’e santé à 400 milliards de dollars pour 2022.
Si j’applique le calcul de Data Bridge jusqu’en 204, on arrive à 985 Mds $. Même si, les chiffres sont différents et ne prennent pas en compte les mêmes éléments, on peut convenir que ce marché est déjà important et que sa croissance à venir est très forte. Voilà donc, un secteur d’activité que les professionnels du digital se doivent de suivre à défaut de ne pouvoir l’anticiper. L’offre de l’IOT santé est portée par de nombreux facteurs :

  • Le vieillissement de la population mondiale et l’allongement de la durée de la vie. Vivre longtemps, mais en bonne santé.
  • L’augmentation des décès liés à la pollution (poussière connectée, masque connecté),
  • L’augmentation des allergies (détecteur connecté).
  • La montée de l’obésité en Europe (balance connectée, suivi d’activité physique).
  • Une recherche d’alimentation plus saine et plus sûre (balance avec analyse de composition et conseils alimentaires personnalisés).
  • L’accès aux soins à distance par les avancées de la télé médecine.
  • 73% des Français convaincus de l’intérêt de l’IoT pour la prévention

À cela s’ajoutent des éléments facilitateurs :

  • le développement de nouvelles technologies de télécommunication peu consommatrices d’énergie
  • Un taux d’équipement en smartphone et internet très élevé (respectivement 93 % et 85 % en France).

Les catégories d’objets connectés santé

Marché des objets santé connectés les différents objets

Dans le marché de l’IOT, on distingue les smartphones, les objets connectés pour la santé et la domotique.  Parmi l’IOT de la santé, nous avons actuellement 4 grandes catégories :

  1. Les objets portables (wearable) qui représentent 60 % du marché. Parmi lesquels : les montres connectées (smart Watch), les bracelets ou trackers d’activité et les vêtements connectés
  2. Les balances connectées (personne ou aliment),
  3. Les objets de mesures diverses comme les thermomètres connectés, tensiomètres, glucomètre ou Oxymètre, 
  4. L’analyse et suivi du sommeil et de stress, et plein d’autres produits spécifiques ou à inventer.

Les objets connectés peuvent recevoir, stocker, envoyer et traiter des données, ce qui leur permet de proposer une très large gamme d’usages.

 

Les besoins auxquels répondent les objets connectés de l’e santé

  • Gestion de son poids. 50 % des acheteurs d’objets e santé le font pour surveiller un élément de santé. Raison pour laquelle la balance connectée ressort en premier dans les ventes. Vous pouvez ainsi suivre la courbe de votre poids, vos masses grasses et maigres, hydriques, musculaires, osseuses et parfois même la masse viscérale. Avec la partie logiciel, vous connaîtrez vos besoins en apport calorique idéal. Vous recevrez des conseils personnalisés suivant vos besoins personnels pour manger sain et équilibré et faire l’activité physique adaptée.
    • L’entrée de gamme des balances connectées est la TBS705 de Thomson, vendue 32,9 €. On trouve également sur Amazon, notre Française Terraillon Web Coach Fit autour de 70 €.
    • Celle que je connais le mieux est la Body+ de Nokia (ex Withings) à 99 € puisque j’en ai une. Elle fait le job même si elle a toujours autant de mal à trouver mon rythme cardiaque avec mes pieds. Mais elle gère parfaitement toute la famille (4 comptes différents). Je ne suis pas un grand fan de version de l’app pour iPhone Health Mate. Mais elle vient de changer ce week-end à la suite des retours utilisateurs. Je vous ferai donc un test complet de l’application prochainement (déjà j’ai moyennement apprécié la campagne de pub email non opt-in, plus la publicité affichée sur l’écran d’accueil avec des erreurs dans le code qui s’affiche, moyen pour une nouvelle version…faites des tests avant de lancer vos applications ! surtout pour un code HTML pour mettre en gras).
    • Au même prix et directement concurrente la R-Link de Terraillon.
    • La My Biody du fabricant éponyme propose un impédancemètre connecté à 225 €.

balance connectée Thomson Terraillon Nokia

  • Suivi d’activité et coach sportif. En deuxième position dans les achats les montres et bracelets connectés. Le besoin d’être encouragé ou coaché dans ses efforts.
    Visualisez le rapport de toutes vos activités physiques quotidiennement. Avez-vous fait les 10 000 pas recommandés dans votre journée, combien de calories avez-vous consommées en courant ou en nageant. Alors que le marché des montres connectées est en progression de 60 € en 2017. Celui des bracelets connectés marque un arrêt, comme le démontre la faillite de Jawbone et les difficultés de Fitbit avec des ventes divisées par 2 entre 2016 et 2017, et une action en baisse de 82 % par rapport à son cours d’introduction en 2015.

montres connectées Apple Samsung Sony

  • L’Apple Watch est devenu le leader du marché en 2017 pour les montres connectées. Associée à un iPhone avec une application comme Nike Training, vous serez au top de la forme, motivé par les vidéos, vos badges et vos amis. Principal défaut son prix.
  • Une des meilleure pour le tracking sportif est la Samsung Gear S3 Frontier à 345 €.
  • Dans l’entrée de gamme de qualité on trouve la Sony SmartWatch 3, commercialisée à moins de 115 €.
  • Un marché peu exploité, mais qui pour moi à du sens est le bracelet connecté qui s’adapte sur votre montre classique.
  • Programme de prévention de risques et surveillance à distance par un médecin ou une équipe spécialisée. Ici, nous sommes dans un besoin imposé par une situation médicale. Il peut servir pour suivi pré ou post opératoire.
    • Comme le projet français CardioNexion, le tee-shirt connecté pour prévenir les AVC.

Marché des objets santé connectés gestion du stress

  • Gestion du stress et du sommeil
    • Un des produits les plus surprenants est le Spire. Au design surprenant, en forme de galet, il se clipse à la ceinture ou au centre d’un soutien-gorge. Il mesure votre rythme cardiaque ainsi que votre activité quotidienne. Mais c’est la partie software qui est la plus innovante. Basée sur les recherches du Calming Technology Lab de l’université de Stanford, la spire vous informe du moment ou vous devez vous détendre pour rester performant. Ce bel objet est peut-être l’avenir de la performance en entreprise ?
    • Le Dodow, de la start-up française LIVLAB, fait actuellement les titres de nos journaux TV pourrait être le hit de vos nuits. Placé sur votre table de chevet Dodow promet de vous aider à vous endormir 2,5 fois plus vitre grâce à un exercice respiratoire cadencée par la projection d’une lumière. Un compteur de moutons moderne à 49 €.

Les différents utilisateurs de l’e santé

  • Vous et moi pour une des raisons précédentes, pour un loisir, pour notre bien-être ou pour un suivi médical (et même pour le plaisir technologique).
  • Les bébés et les enfants. Une gamme particulières de produits connectés sont développés pour la santé de bébé, mais aussi pour surveiller son sommeil ou son activité. Vous connaissez les baby phones et les caméras de surveillance. Mais il y a aussi des thermomètres connectés qui préviennent du risque de grippe.
  • Les sportifs professionnels. Aujourd’hui, vous remarquerez que tous les joueurs en sport collectif ont un capteur d’activité durant les matchs pour générer automatiquement leurs statistiques, mais aussi modifier en temps réel la stratégie de jeu.
    • Nous avons par exemple le Team Pro Shirt utilisé en NBA de chez Polar.
  • Les médecins et autres professionnels de la santé. Déjà en 2013, 65 % des utilisateurs étaient prêts à partager leurs données personnelles à des fins médicales (pathologie déclarée ou suivi de l’état de santé général). Mais pas de manière automatisée
    • 50% des pharmaciens ont déjà vendus des objets connectés
  • Les mutuelles et la sécurité sociale s’intéressent aussi de très près à ce marché. En effet, les objets connectés santé sont plébiscités par le monde médical comme un progrès dans l’amélioration de la santé et dans la prévention des risques.
    Ainsi la HAS (Haute Autorité de Santé) vient de donner un avis favorable au remboursement de l’application Diabeo. Une app reconnue pour être un véritable dispositif médical de le suivi du diabète d’un patient en relation avec son médecin. Mais, il aura fallu 10 ans en France pour en arriver là.
  • Je peux rajouter les industriels qui conçoivent ces produits, les entreprises de télécommunication, les développeurs et designers d’applications web et mobile.
    • Les ETI (250 à 5000 employés) qui représentent 45% des entreprises de la filière e-santé réalisent 70 % du chiffre d’affaires.
    • 30 % des acteurs sont des start-up.Marché des objets santé connectés fabricants industriels
  • Et enfin nos chercheurs en laboratoires publics ou privés comme au LIMSI CNRS de Saclay ;). Avec qui les constructeurs peuvent tisser des partenariats.

Logiciel et interface utilisateur sont essentiels :

En 2015, 7 millions de Français avaient déjà téléchargé une application santé sur leur Smartphone. On estime aujourd’hui que ce chiffre est supérieur à 1,5 milliard dans le monde.

Selon Research 2 Guidance, le nombre d’applications médicales était de 259 000 en 2016, contre 100 000 en 2015. En France, toujours en 2016,  le marché de l’e-santé était estimé entre 2,2 et 3 milliards d’euros par an dont 1,5 milliard d’euros pour les logiciels e-santé.

Sur iTunes, l’application avec objets connectés  qui se classe 24ème parmi les app les plus populaires dans la catégorie Forme et Santé est Nokia Health Mate. Plus de 4000 notes et un 4 étoiles pour la version du 17 octobre. De quoi booster les ventes de ses produits associés.

Face à une offre importante, l’acheteur sera certainement plus sensible au produit connecté, puis l’utilisateur au logiciel qui l’exploite. Le logiciel qui traite les données et l’interface web ou l’application mobile qui permettent d’accéder à toutes les fonctionnalités est donc primordial. Le meilleur produit connecté n’est rien sans son interface utilisateur. Quelques éléments à prendre en compte avant de lancer votre ASO (App Store Optimization) :

  • Intégrez l’application dans votre stratégie Marketing produit innovation ou transformation digitale…
    • Apportez de la valeur ajoutée au produit non connecté et à la concurrence (au pire, faire au moins aussi bien). Votre algorithme qui traite les data collectées (fiables) doit produire des informations pertinentes.
    • Utilisez les personas et l’impact mapping.
  • Réalisez l’app mobile en mode projet Agile, préférer développer une progressive Web app (rapide à se lancer), plutôt qu’une simple application responsive.
  • Proposez un contenu de qualité et des fonctionnalités correspondant aux attentes de vos acheteurs (et prospects).
    • Simple à prendre en main et à connecter. Utiliser les tendances actuelles de l’UX design, analysez du comportement de vos clients, définissez les parcours utilisateurs types.
    • Stimulez les interactions, envoyez ou affichez des messages personnalisés (utiles) pour fidéliser l’utilisateur tant à l’application qu’aux produits associés.
    • Éviter de multiplier les applications. Privilégier une gamme connectée avec une application unique. Les données mixées de différents objets connectés pourront permettre de créer des scénarii avancés comme en domotique.
  • Être compatible avec les assistants personnels vocaux (Amazon Écho, Google Home, Apple HomePod).
  • Créer une communauté d’utilisateurs et d’ambassadeurs pour avoir des retours qualitatifs permanents (bons ou mauvais). Obtenir des stories, créer du lien, préparer les évolutions et les corrections.
  • Tester l’app mobile avant sa sortie en interne, mais aussi auprès des ambassadeurs, de blogueurs ou de sites comme guide-sante-connectee.fr lancé par Harmonie mutuelle. Avoir en réserve une stratégie de gestion de bad buzz.
  • Rapidement obtenir de bonnes notations de votre application pour pouvoir en assurer la promotion (RP, réseaux sociaux, événementiels, caution médicale…).
  • Mettez à jour régulièrement votre application pour corriger des bugs, ajouter des fonctionnalités, réagir à la concurrence, innover !
  • Adressez-vous à des spécialistes des app mobiles et réalisez régulièrement des tests utilisateurs.

Les réseaux de communication des objets santé connectés

Si on parle d’IOT (Internet of Thing) en réalité les objets connectés communiquent par Internet, mais pas seulement.

  • Ils peuvent échanger entre eux et avec une interface en utilisant les protocoles longues portées comme Sigfox, Lora ou les réseaux cellulaires (3G, 4G et bientôt 5G).
  • Mais aussi des réseaux à courte portée comme le Wifi, le Bluetooth, le Z-Wave ou le ZigBee.  Bien souvent un objet santé connecté va utiliser plusieurs réseaux en cascade.

Marché des objets santé connectés : choisir son protocole IOT

Les freins au développement des objets connectés santé

Pour clôturer cet article, gardons un œil sur les obstacles présentés dans une étude réalisée par e-sante.fr, lors d’un projet d’achat :

  • 59% des Français jugent les objets connectés de santé sont trop chers.
  • 50% doutent de la fiabilité des mesures.
  • 29 % considère l’IOT comme une l’intrusion dans le quotidien.
  • 24 % sont méfiants quant à l’utilisation des données.
  • 22% ont peur de na pas savoir faire fonctionner l’objet.

 

Marché des objets santé connectés chiffres et offres 2017 was last modified: by