Motiver et fidéliser les salariés, analyse des motifs d’insatisfaction des salariés et 5 astuces RH avec les solutions spécifiques en digital RH.

Motiver et fidéliser les salariés : 5 astuces RH

Selon un sondage réalisé par Opinion Way, 51% des Français seraient prêts à changer d’entreprise, mais seulement 16% seraient prêt à sauter le pas. Les salariés français seraient fidèles, mais insatisfaits !

Il est donc essentiel pour un service RH de mettre en place une stratégie de fidélisation (la rétention des salariés) pour éviter le turn-over ou tout simplement leur baisse de motivation au travail. Un employé qui souhaite partir de l’entreprise risque d’être moins performant, et pire il peut véhiculer au sein de l’entreprise une image négative.

Les 3 indicateurs à surveiller pour mesurer la satisfaction des employés :

  • L’évolution du turnover,
  • l’absentéisme,
  • la baisse de productivité.

Une attention particulière est à porter aux nouveaux talents, fraichement recrutés. En effet, les coûts liés à leurs recrutements, puis à leurs formations, imposent un temps minimum pour être rentabilisé.

Pourquoi un employé souhaite-t-il quitter son entreprise ?

  • 51% des salariés sont insatisfaits de leur salaire, auxquels s’ajoutent de faibles possibilités d’évolutions professionnelles,
  • un mauvais recrutement,
  • un stress important dû à un déséquilibre entre vie privée et vie professionnelle (journées trop longues, temps de trajet important),
  • l’absence de valeur d’entreprise (ou la non-adhésion), une mauvaise ambiance serait la cause de 40 % des départs !
  • un manque de reconnaissance des managers envers les employés qui n’ont pas l’impression de contribuer réellement à la productivité de l’entreprise.
  • la difficulté de s’adapter à un environnement de plus en plus numérique.

 

#1  fidélisez avec un package rémunération et petites attentions

La rémunération est citée en priorité comme raison de changement d’entreprise, comme facteur d’attractivité et comme levier de fidélisation il est donc important d’instaurer une politique de rémunération qui réponde aux attentes des collaborateurs.

Aujourd’hui, elle est aussi l’occasion de valoriser l’égalité entre hommes et femmes, entre nouveaux collaborateurs de même niveau de formation. Il faut à la fois stimuler, personnaliser, mais garder une véritable équité.

Cette valorisation des compétences doit être accompagnée d’opportunités professionnelles. Les augmentations, même si elles restent une bonne source de motivation pour le salarié, doivent être accompagnées de promotions et de changements de poste pour éviter le sentiment de stagnation au sein de l’entreprise.

Le package de rémunération comprend le salaire, mais aussi les autres rémunérations directes ou indirectes et les divers avantages sociaux proposés aux collaborateurs. Ces derniers permettent de rendre votre entreprise encore plus attractive.

Les bonus de rémunération qui aident à fidéliser vos salariés :

  • Tickets restaurants, mutuelle sont les plus connus,
  • la participation et l’intéressement (mais réservés à des entreprises de moyennes et grandes tailles… bénéficiaires),
  • le plan épargne retraite,
  • la prime exceptionnelle, la part variable,
  • le cadeau de noël pour les employés ou les enfants du personnel. Organiser un arbre de noël dans les locaux est particulièrement bien perçu et peut se faire avec de l’huile de coude et un petit budget. J’ai par exemple fait 3 ans de suite une journée de Noël avec une livraison d’un fast food pour le midi, la Wii connectée sur le vidéoprojecteur, des animations de découpages, collages et coloriages.
  • Petits cadeaux personnalisés pour des occasions spéciales. Je me rappelle 2 exemples sympathiques, une rose offerte pour la journée de la femme, et une glace proposée un jour de canicule,
  • un espace pause avec café et en-cas gratuits (vive la corbeille de fruits),
  • une cuisine indépendante pour préparer et prendre son déjeuner (sans le problème des odeurs dans les bureaux),
  • un voyage ou un séminaire mélangeant travail et détente, sinon pourquoi aller dans un si bel endroit. En semaine, j’ai pu faire des séminaires à Center Parc (grosse ambiance dans les bungalows de 8 malgré de fortes réticences avant le départ),
  • place de parking disponible (abritée, personnelle).

Si le digital RH ne permet pas de modifier votre politique de rémunération, son apport permet une gestion de la paie efficace. Il permet de passer d’une gestion manuelle source d’erreurs et de délais, à une gestion reposant sur des données fiables offrant une visibilité accrue, avec une plus grande flexibilité. Le bon montant de salaire versé à la bonne date concourt à une meilleure perception de l’entreprise par les collaborateurs.

 

#2 Fidélisez vos nouveaux talents dès le recrutement

La première chose à savoir sur la fidélisation des collaborateurs est qu’elle se fait dès l’embauche. Elle ne concerne donc pas seulement vos plus anciens employés, mais aussi, et avant tout les nouveaux entrants. En effet, réussir votre recrutement ne servira pas si le talent recruté quitte l’entreprise au bout de quelques mois de travail.

Il est donc très important de soigner l’intégration de vos nouveaux collaborateurs pour leur permettre d’être à l’aise dans votre entreprise. L’intégration d’une nouvelle recrue est une étape éminemment critique pour l’entreprise, mais malheureusement, elle est bien souvent négligée. Une étude Mercuri Urval montre que, en effet, 20% des nouveaux collaborateurs envisagent de quitter l’entreprise le jour même de leur arrivée et jusqu’à 50% partent dans les 6 à 18 mois qui suivent leur recrutement selon une autre étude américaine.

Pour y remédier, voici les 3 phases clés pour réussir l’intégration d’un nouveau collaborateur :

  1. Préparer l’arrivée d’un nouvel employé. L’intégration du collaborateur débute dès la signature de son contrat, il est donc indispensable pour l’entreprise de garder le contact avec les futures recrues.
  2. Sécuriser les premières semaines. La phase d’intégration doit mettre l’accent sur la relation Manager/Employé, fixez-leur immédiatement un objectif. De plus, l’entreprise doit être prête à faire évoluer sa culture pour répondre aux aspirations des nouvelles générations.
  3. Assurer un suivi individualisé. Prévoir des entretiens réguliers avec le manager, il faut également prendre quelques précautions en termes de sécurité des données tant que le collaborateur n’a pas été confirmé à son poste.

Il est donc important que vos nouveaux collaborateurs se sentent utiles et qu’ils visualisent leurs premiers mois au sein de l’entreprise.

Côté digital RH, l’utilisation de la page entreprise LinkedIn est une solution efficace pour recruter et donner une image moderne.

 

#3 Assurez une bonne ambiance et une culture d’entreprise

Pour un salarié, la fidélité à son entreprise se fait par intérêt personnel, mais aussi pour son adhésion aux valeurs de la société ou du groupe.

La direction  de l’entreprise, appuyée des équipes RH doivent transmettre une culture véritable d’entreprise. Elle doit prôner des valeurs citoyennes, telles que l’égalité, la diversité, le respect de l’environnement, l’innovation ou la modernité.

La culture d’entreprise a pour rôle de souder les collaborateurs. L’organisation d’événements, à l’intérieur ou à l’extérieur de l’entreprise, pour rassembler et unir les équipes. Il est très important de sociabiliser les collaborateurs entre eux et plus particulièrement les nouveaux talents.

Faites de votre entreprise un espace où l’on prend plaisir à venir travailler. Cette bonne ambiance vous permettra également d’attirer les meilleurs talents dans votre entreprise.

Pensez aussi à impliquer vos collaborateurs dans les décisions pour leur donner la possibilité de faire partie intégrante de votre entreprise, ils s’engageront alors et seront satisfaits.

Voici quelques moyens pour y arriver :

  • Privilégiez l’approche en équipe
  • Soyez ouvert aux propositions
  • Récompensez la prise de risque, autant que les résultats
  • Veillez à l’organisation régulière de réunions
  • Communiquez sur la réussite de votre entreprise
    Ainsi vous garantissez la satisfaction et l’épanouissement de vos collaborateurs.

En digital RH, la mise en place d’un réseau social d’entreprise (RSE) permet de faciliter les échanges internes, le travail collaboratif et l’information moins informelle des équipes. Un outil de nouvelle génération comme SmartENS édité par OrNsoft est facile à mettre en place avec un budget raisonnable. Basé sur une présentation à la Facebook il sera  particulièrement facile à prendre en main par les équipes.

Plus simplement et gratuitement, vous pouvez mettre en place des outils collaboratifs.

 

#4 Valorisez les compétences des collaborateurs

N’oubliez pas de considérer vos employés de manière personnelle afin que ces derniers ne se sentent pas réduits seulement à leur poste de travail.
Listez clairement les compétences nécessaires à votre entreprise et développez les chez vos collaborateurs, la bonne gestion des compétences passe par la formation de vos employés. Par ailleurs, multiplier leurs compétences et leur permettre de remplir de nouveaux objectifs est la meilleure manière d’entretenir leur motivation et leur implication.

L’insatisfaction du collaborateur peut provenir d’un manque d’estime de la part de son employeur : il est parfois valorisant et motivant pour le salarié d’être félicité pour son travail. En effet, lorsqu’il se sent à l’aise et reconnu dans son travail, il est rare qu’un employé envisage de quitter l’entreprise.

Montrez à vos collaborateurs qu’ils contribuent au succès de l’entreprise :

  • Afin de favoriser la performance, réservez un traitement de faveur à vos meilleurs collaborateurs.
  • Favorisez les promotions internes à condition que le candidat présente les compétences nécessaires au poste considéré.
  • Favorisez le dialogue avec vos collaborateurs.
  • Montrez à leur égard de petites marques de politesse et de la reconnaissance.

La critique est tout de même acceptée par le collaborateur si elle est justifiée et constructive, le but n’est pas de les féliciter tout le temps. Elle a pour objectif d’empêcher le collaborateur de commettre à nouveau une erreur, de lui expliquer la direction à suivre, d’accroitre son efficacité et de maintenir son implication.

En digital RH, l’utilisation des réseaux sociaux de l’entreprise est un bon vecteur pour valoriser les employés et développer une bonne image de votre marque employeur.

 

#5 Pratiquez le management intergénérationnel

Une étude démontre que la génération Y (nés entre 1980 et 1995) reste 3 ans en moyenne dans la même entreprise contre 5 ans pour la génération X, et 7 ans pour les baby-boomers.
Certaines entreprises voient dans ce changement fréquent de poste un manque d’engagement de la génération Y envers son employeur.

En réalité, c’est la relation que ces derniers ont par rapport au travail et à la culture qui a changé et les entreprises doivent évoluer pour s’y adapter.

Comment fidéliser les générations Y et Z ?

  1. Des missions avec du sens. Donnez du sens au travail de votre collaborateur, les enjeux de sa mission, vos attentes en tant qu’employeur, les valeurs de l’entreprise.
  2. Des conditions de travail flexibles. Autrement dit, pouvoir moduler les horaires et la quantité de travail suivant les demandes.
  3. Une ambiance de travail positive
  4. Du feedback régulier. Les générations Y et Z ont l’habitude de donner leurs opinions, donner du feedback c’est permettre à l’autre de s’améliorer.
  5. Des perspectives d’évolution. Les générations Y et Z cherchent en premier lieu l’épanouissement et le développement de leur personne. Le chemin d’évolution dans l’entreprise doit être personnalisé aux spécificités de chacun.
  6. Des équipements technologiques modernes. Ces générations ont l’habitude dans leur vie personnelle d’être entourées d’éléments technologiques modernes, ils s’attendent donc à retrouver la même chose dans leur vie professionnelle.

Il faut désormais penser au management intergénérationnel avant tout.

Fidéliser c’est donc, pour l’employeur, mettre en place un environnement qui permettra de faire perdurer l’attachement des collaborateurs à leur entreprise. Une politique de fidélisation consiste à mettre durablement le collaborateur et ses attentes au centre des préoccupations de l’entreprise, afin d’assurer la satisfaction professionnelle de ses salariés et d’instaurer une relation de confiance partagée.

Fidéliser, c’est attirer, recruter, intégrer et manager : échangez donc avec vos collaborateurs afin de comprendre leurs aspirations et objectifs.

Motiver et fidéliser les salariés : 5 astuces RH
Note 4.9 Votes 32