Vendre avec Google Home, Apple HomePod ou Amazon Echo par Rodolphe Degandt - Dernière mise à jour : 15 novembre 2017

Avec l’arrivée en 2011 de la reconnaissance vocale sur les téléphones mobiles (et sur quelques sites internet), mais surtout dans les nouveaux assistants personnels dans la maison en 2014 avec Amazon Echo, un tout nouveau marché a émergé. Celui des enceintes vocales intelligentes. Alors comment profiter en pour vendre avec Google Home, Apple HomePod ou Amazon Alexa.

 

# 1 S’inspirer des stratégies digitales des GAFAm

Sur un marché en pleine explosion, les ventes d’assistants personnels sont passées en de 7,8 à plus de 23 millions en un an.

Si Apple fut le premier à innover sur ce marché, suivi par Google, ils ont pris l’ascendant sur les systèmes d’exploitation sur mobile et tout naturellement sur les assistants vocaux intégrés (Siri et Google Assistant).

prévision des ventes enceintes google home apple homepod amazon alexa

De son côté, Amazon, le dernier arrivé est devenu le leader mondial sur les assistants personnels vocaux avec 71 % des ventes en 2017 grâce à son Amazon Écho.

Mais pour Google et Apple les enjeux sont majeurs et de vraies stratégies de conquête sont lancées. Ainsi 24 % du marché a été séduit par la sortie de Google Home en 2017. Google n’a pas hésité à supprimer l’accès des vidéos YouTube à son concurrent Amazon pour valoriser son propre produit. La guerre est ouverte et brutale. La donne pourrait continuer d’évoluer en 2018, avec le nouveau Google Home Max et le lancement de l’Apple HomePod.

Je ne vous parle pas beaucoup de Cortana, le système de Microsoft, car en août dernier un accord a été conclu avec Amazon pour rendre les 2 protocoles compatibles. De mon point de vue, nous ne verrons plus beaucoup d’enceintes Cortana. Le premier gros regroupement de standards a donc déjà eu lieu.

Parmi les GAFA, seul Facebook reste en dehors de ce nouvel eldorado, malgré quelques rumeurs.

L’enjeu est pourtant essentiel pour ces multinationales qui se livrent déjà une bataille sur les mobiles. Mais les assistants vocaux sont surtout une magnifique porte d’entrée pour commercialiser des solutions et donc faire encore plus d’argent.

Les assistants vocaux sont une réelle opportunité commerciale pour les entreprises de toutes tailles. Si certaines ont pris la voie des chatbots, ceux-ci restent moins naturels que l’utilisation directe de la voix.

 

# 2 Commercialiser votre propre enceinte assistant personnel

La première des idées est de fabriquer et de vendre votre propre assistant personnel en exploitant les codes ouverts de Google ou d’Amazon. Ainsi plusieurs industriels comme JBL, Panasonic, Sony ou Sonos ont déjà commencé à proposer leurs enceintes connectées.

Amazon-alexa-megablast-ultimate-ears

Megablast d’Ultimate Ears 1ère enceinte intelligente sans fil !

Pour le positionnement, vous pouvez cibler un des 3 segments du marché :

  • Les assistants connectés minimalistes, le marché initiation à petits prix (moins de 50 €). C’est le nouveau marché ouvert en octobre 2017 Google Home mini et Amazon Écho Dot 2.
  • Le marché principal avec des enceintes de 50 à 200 €. On retrouve ici Amazon Écho (spot et plus), Google Home.  Et maintenant, Sonos One et Sony LF-s50G ;
  • Enfin le haut de gamme à plus de 200 €, orienté son de qualité hifi avec JBL Link 300, Amazon Écho Show, Apple Home Pod et la plus cher Google Home Max. Depuis le 24 octobre 2017, la plus innovante est, pour moi, la Megablast d’Ultimate Ears (marque de Logitech) qui exploite Amazon Alexa mais qui devient nomade et étanche. Votre enceinte connectée intelligente peut ainsi vous accompagner partout, y compris sous la douche. Vendue 339 $ (avec sa base). Mais comme tous les produits Alexa, toujours rien pour le marché français…

Il sera difficile de vous démarquer tant les 3 géants bénéficient d’une image de marque puissante et des ressources considérables pour développer en permanence de nouveaux produits pour couvrir l’ensemble du marché. La stratégie actuelle des fabricants consiste donc à choisir un des 4 systèmes vocaux.

Enceinte cortana Harman Kardon Invoke

Harman Kardon Invoke : la seule enceinte avec Cortana de Microsoft

À noter le cas original d’Harman Kardon, qui en septembre dernier a présenté 3 enceintes pour 3 assistants vocaux différents, dont la première (et peut être l’unique) enceinte pour Cortana :

  • L’Harman Kardon Allure équipée d’Amazon Alexa
  • L’enceinte Harman Kardon Invoke avec Cortana de Microsoft
  • La JBL Link avec Google Assistant.

A priori aucun de ces produits ne sera proposé en France.

# 3 Vendre vos produits ou des services avec l’aide d’un assistant vocal

Certainement la solution la plus développée actuellement. Vous recherchez un Uber, vous désirez vous faire livrer des pizzas ou faire envoyer des fleurs, les assistants personnels peuvent le faire. Un véritable confort pour vos clients. Avec leur compte assistant personnel, une fois relié à celui des applications tierces, ils pourront faire leurs achats juste en parlant.

Les plateformes de développement permettent à votre application vocale de gérer des ventes de produits, des réservations de billets, des services de livraison ou la prise de rendez-vous (restaurants, coiffeurs, coaching sportif, médecin). Ici un autre facteur entre en considération, c’est celui de la géolocalisation. Ses données sont clés et ne doivent pas être oubliées dans les paramétrages.

commander pizza avec google home

Site américain de Domino Pizza spéciale livraison

Plusieurs entreprises françaises ont développé des services vocaux pour leurs clients en utilisant des Google actions (détail dans le # 1 de cet article). Mais pour l’instant, l’innovation reste limitée. En effet, si il est possible de connaître les horaires et les tarifs de trains avec Voyage-SNCF, il n’est cependant pas possible d’acheter directement avec Google Assistant ! À l’inverse aux États-Unis, vous pouvez commander et payer vos pizzas en utilisant votre Amazon Écho ou Google Home qui se connecte au service de Domino’s….

#4 Vendre des objets connectés compatibles avec les assistants personnels dans la maison

Une des raisons des grandes firmes américaines de se positionner sur ce marché est qu’il ouvre la porte à la vente de produits liés. Les services marketing sont habitués avec cette notion. L’idée est simple, si vous souhaitez acheter un thermostat connecté pour améliorer votre confort et baisser votre facture d’énergie et que vous possédez un smartphone, vous allez vérifier s’il est compatible avec. Ainsi vous pourrez programmer votre chauffage à distance et maintenant vous pouvez dire « Ok Google monte la température à 21 °C ». La connexion avec un assistant personnel est bien un nouvel argument pour développer les ventes IOT. Et pas seulement d’un produit, mais de toute une gamme d’articles compatibles entre eux.

Deux grands marchés des objets connectés sont directement impactés par la reconnaissance vocale :

  • le marché de la domotique (sécurité du bâtiment avec les caméras, les détecteurs, les ouvertures, la gestion du chauffage ou de l’éclairage)
  • le marché de la santé connectée (bracelets et montes, balances, suivi du sommeil ou suivi médical)

Pour les industriels de la domotique et de l’e-santé, il est vital d’avoir des produits connectés compatibles avec au minimum un des 3 grands systèmes de reconnaissance vocale. Je suis encore surpris de voir de nouveaux produits être lancés avec un nouvel écosystème fermé. Là aussi l’innovation est confrontée la problématique de normalisation. Alors, pourquoi prendre ce risque, quand les 3 plus grosses entreprises du monde fixent les règles. Si vous avez l’âme rebelle, il va vraiment falloir offrir quelque chose d’exceptionnel !

 

# 5 Collecter des donnés utilisateurs des applications vocales et les monétiser

Naturellement Google propose aux développeurs de collecter des informations sur les utilisateurs des applications vocales. Mais Google collecte cette big data aussi pour lui-même. Si Google a promis de ne pas diffuser de messages publicitaires de sa propre régie pub via Google Home, il enregistre toutes les actions. Il peut donc exploiter les data pour encore mieux cibler la publicité qu’il affichera sur votre mobile ou votre ordinateur.

Évidemment, Google respectera votre vie privée et vous devriez entendre des questions du style : « Pour trouver un coiffeur proche de chez vous, je vais avoir besoin de votre code postal. Êtes-vous d’accord ? ».

À titre d’exemple, Lonely Planet collecte des adresses e-mail durant vos recherches de voyages. Aussi, des développeurs indépendants devraient pouvoir utiliser des actions pour générer des bases de prospects qualifiés, qu’ils pourront exploiter ou revendre.

analyse utilisation assistant personnel vocal google home amazon alexa

Solution en ligne d’analyse des skills ou actions réalisés par vos utilisateurs

Si vous n’êtes pas spécialiste de la collecte et l’exploitation de données, des entreprises comme VoiceLabbs ont déployé une solution qui fournit des données précises et en temps réel aux développeurs sur la façon, dont les consommateurs, utilisent leurs skills Amazon Alexa et les actions Google Assistant. L’app permet d’obtenir des informations pratiques sur la façon d’améliorer l’expérience vocale de vos utilisateurs.

Attention cependant à bien respecter les consignes légales fixées par Amazon ou Google. Mais très honnêtement, cela reste tout à fait classique et ne devrait pas poser de problème particulier à votre service juridique.

 

#6 Intégrer de la publicité dans votre application vocale

Imaginez la puissance d’un message publicitaire audio dont vous auriez immédiatement la mesure de son efficacité. Impossible en radio ou en télévision, vous allez pouvoir créer de l’interaction en temps réels avec vos consommateurs.

Cependant, aucune des plateformes de Google ou Amazon n’autorise la publicité à l’intérieur des conversations avec leurs assistants. Cependant en mars 2017 des utilisateurs américains de Google Home ont rapporté une publicité vocale pour aller voir le film Disney La Belle et la Bête, parce qu’il pleuvait aujourd’hui. Mais cela semblerait un évènement tout à fait isolé… Au fait, Google c’est quoi votre business modèle ?

De votre côté, vous ne pouvez donc pas acheter d’espaces publicitaires sur ces plateformes vocales. Mais, dans la pratique, la publicité sur les deux plateformes peut se produire si un spot court de moins de 15 secondes est intégré à un contenu audio de longue durée. Par exemple, lorsque vous écoutez de la musique sur Spotify, des publicités sont intégrées dans le podcast.

Toujours grâce à l’excellent Bryson Meunier @brysonmeunier,  Google prépare un jeu disponible sur Google Home pour faire la promotion du lancement sur Netflix de la saison 2 de Stranger Things. Mais c’est promis aucune publicité 😉


# 7 Développer et vendre des applications pour les assistants vocaux

Vous avez inventé un magnifique objet connecté, un jeu digital, une plateforme de service… tout ce que vous voulez en fait. Car tous les produits ou services proposés aujourd’hui peuvent bénéficier de la puissance de communication de la reconnaissance vocale et des enceintes intelligentes.

Vous avez une équipe de développeurs en interne pour créer votre propre application pour Google Home ou HomePod, parfait. Sinon vous vous adresserez à une entreprise spécialisée. Et cette entreprise peut être la vôtre si comme OrNsoft, Invoked Apps LLC, Voice Apps vous êtes une SSII internationale qui cherche en permanence à rester à la pointe de la technologie pour ses clients.

L’intérêt pour une marque est de créer un formidable dialogue en direct avec ses prospects ou clients. Ou tout simplement de faciliter l’accès à votre offre, simplement par la voix.  Ainsi pour Amazon Écho, plusieurs entreprises américaines ont développées un Amazon skill spécial. Voici quelques exemples inspirants :

skill amazon exemple the tonight show

  • Le Skill The Tonight Show (un des plus célèbre talk-show au états-unis diffusé sur Cana Plus), une fois enregistré dans votre Amazon Écho, le skill permet de dire « Alexa lance the Tonight Show » et vous pourrez écouter la dernière émission.

skill amazon exemple son ocean

  • Parmi les skills les mieux notés et les plus téléchargés, les ambiances sonores comme le bruit de l’océan, l’orage ou la pluie… « Alexa fait moi écouter le tonnerre »

skill amazon exemple Donald Trump

  • Ensuite viennent les jeux de questions/réponses ou les blind tests. Avec parfois des jeux très particuliers et très américain « Alexa quelle est la dernière fake News de Trump ? »

skill amazon exemple Philips Hue

  • Enfin, le pilotage des objets connectés de la maison (Domotique). Ainsi Philips avec ses ampoules déjà connectées à votre smartphone, peuvent aussi être commander avec Amazon Écho « Alexa allume la cuisine ». « Alexa éteint la cuisine et commande la même pizza chez Domino » « Alexa j’ai changé d’avis, appel un Uber je vais au resto chinois le plus proche »

À vous d’imaginer ce que vous pouvez offrir d’utile et d’efficace !

Quelles solutions techniques utiliser ?

Deux solutions s’offrent actuellement aux entreprises :

  • Inventez et réalisez vos proposes services sur les plateformes développeurs des 3 principaux systèmes, en respectant les conditions générales d’utilisation (évolutives)
    • La plateforme développeur Google assistant avec les Google Actions est déjà ouvert et  a permis le développement de nombreuses apps et mêmes des enceintes compatibles.
    • Amazon Alexa avec les Amazon Skills Kit
    • Siri d’Apple et sa plateforme Sirikit. Actuellement SiriKit est limité à 6 domaines (réservation de transports, messagerie, recherche photo, paiements, VOIP, et santé). Une version bêta Sirikit HomePod 11.2 est déjà disponible pour intégrer les nouvelles fonctions spécifiques aux enceintes connectées.
  • Sollicitez des prestataires spécialisés ou leurs services en lignes
    • OrNsoft, le spécialiste franco-américain des applications sur mesure pour entreprise
    • VoiceLabs pour son service d’analyse des données (Voice Insights) et l’insertion de publicités sponsorisées

 

 

Vendre avec Google Home Apple HomePod ou Amazon Echo was last modified: by
Vendre avec Google Home Apple HomePod ou Amazon Echo
Note 4.8 Votes 56

Laisser un commentaire