HyperJump la solution logicielle dans les jeux pour réduire ou supprimer le mal des transports du Meta Quest.

HyperJump la solution pour réduire ou supprimer le mal des transports du Meta Quest

Les plateformes pour trouver les jeux Quest 

La réalité virtuelle est un moyen incroyable pour s’amuser, rencontrer des personnes ou voyager. Cependant, certains utilisateurs ressentent le mal de VR ou mal des transports, ou plus crûment l’envie de vomir après 10 minutes d’utilisation du Meta Quest.

Il y a quelque temps, je vous présentais, une série de solutions pour lutter contre le mal des transports en VR. Cependant, les chercheurs derrière HyperJump pensent cependant avoir trouvé une meilleure solution.

Lors de Siggraph 2022, une conférence technologique au Canada célébrant certains des derniers développements en matière de réalité virtuelle, HyperJump a présenté le 10 août son système anti mal des transports pour la VR. Plusieurs personnes ont pu essayer une démonstration sur le Quest 2 et les retours sont particulièrement enthousiastes et on peut donc espérer son intégration par les équipes de développeurs de jeux sur Meta Quest, mais aussi les autres casques VR.

HyperJump solution anti mal des transports en VRjpeg

Les causes du mal des transports en VR sur Quest

Le mal des transports est généralement causé par des signaux concurrents provenant des yeux et de l’oreille interne vers votre cerveau. Disons que vous lisez dans une voiture en mouvement. Vos yeux seront concentrés sur le livre de papeterie et d’autres points fixes autour de vous, indiquant à votre cerveau que vous ne bougez pas. Pendant ce temps, le fluide dans votre oreille interne est bousculé, indiquant à votre cerveau que vous êtes en mouvement. Votre cerveau ne sait pas quel organe croire, avec pour résultat final que vous commencerez à vous sentir nauséeux.

Avec la réalité virtuelle, c’est l’inverse de l’exemple ci-dessus qui se produit : vos yeux perçoivent que vous bougez, tandis que vos oreilles croient que vous êtes immobile. Le résultat est le même : les informations concurrentes vous donnent envie de vomir.

Les différents modes de déplacement existant sur Quest

Si vous souhaitez vous déplacer dans un monde en réalité virtuelle, vous avez généralement le choix entre trois méthodes.

  • La première consiste à bouger littéralement dans l’espace réel dans lequel vous vous trouvez. Cette méthode est la plus immersive, elle ne nécessite pas de contrôleur et, à condition qu’il y ait très peu de latence, c’est la moins troublante. Cependant, un inconvénient évident est que vous avez besoin de beaucoup d’espace physique, ou vous ne pourrez jouer qu’à un jeu qui se déroule dans une zone de jeu très restreinte.

En conséquence, la plupart des jeux s’appuient également sur l’une des deux autres méthodes :

    • La téléportation vous permet de vous déplacer dans l’espace de manière sporadique, vous sélectionner le point d’arrivée ou de saut pour vous y téléporter. Vous vous déplacez par petits sauts. Pratique, mais vraiment peu immersif.
    • Le mouvement fluide vous permet d’utiliser le joystick des contrôleurs comme avec une manette sur un jeu PC. La solution la plus courante, mais aussi qui produit le plus fort mal des transports en VR. Ici, il est cependant possible de réduire le champ de vision, avec une vignette noire pour réduire le motion sikness.

Hyperjump un mixte de téléportation et de mouvements physiques

HyperJump cherche à combiner le meilleur de la téléportation et du mouvement fluide, créant une nouvelle forme de mouvement VR qui est meilleure que la somme de ses parties.

Pour aider à contourner ce problème, HyperJump oblige les joueurs à incliner leur corps dans la direction dans laquelle ils veulent se déplacer.

      • Penchez-vous en avant pour avancer,
      • Inclinez-vous en arrière pour reculer
      • Ou se mettre sur la pointe des pieds pour voler.

Ainsi, si vous voulez changer la direction dans laquelle vous vous dirigez, vous devez physiquement tourner votre corps. Cela fait penser à votre cerveau que vous êtes en mouvement, mais sans avoir besoin de beaucoup d’espace physique pour vous déplacer.

HyperJump VR fonctionnement

La deuxième astuce d’HyperJump consiste à passer automatiquement d’un mouvement fluide à la téléportation lorsque les joueurs atteignent des vitesses qui provoquent le mal des transports. Cela aide à maintenir votre élan tout en vous évitant de vous sentir malade.

Enfin, pour lutter contre la désorientation qui peut venir avec la téléportation, HyperJump vous montre le chemin que vous parcourez actuellement, jouant un léger rythme en arrière-plan qui correspond à vos sauts, afin que vous sachiez quand le prochain arrive.

A quand l’utilisation d’HyperJump dans les jeux VR ?

Les paramètres d’HyperJump sont toujours en cours de test. Mais, espérons-le, il ne faudra pas longtemps avant qu’il ne soit prêt à être adopté par les meilleurs jeux VR.

C’est certainement l’une des meilleures solutions pour supprimer le mal des transport en VR.

Les meilleurs accessoires pour Oculus Quest 2 ou Meta Quest août 2022

Ici je vous propose des produits alternatifs, souvent nettement moins chers et plus performants que les accessoires officiels vendus sous la marque Oculus. Certains d’entre eux proviennent directement des fournisseurs de Facebook.

Nouveautés accessoires Quest sortis en 2022 :

Autres accessoires Quest attendus pour 2022

 

 

Recevez les dernières nouvelles sur la VR directement par e-mail

Indiquez-nous votre e-mail pour ne plus rater les nouveaux articles.
Votre e-mail n’est communiqué à personne d’autre !