Vendre avec Google Home Apple HomePod ou Amazon Echo

Vendre avec Google Home Apple HomePod ou Amazon Echo

Vendre avec Google Home, Apple HomePod ou Amazon Echo par Rodolphe Degandt Mise à jour: 15 novembre 2017

Avec l’arrivée en 2011 de la reconnaissance vocale sur les téléphones mobiles (et sur quelques sites internet), mais surtout dans les nouveaux assistants personnels dans la maison en 2014 avec Amazon Echo, un tout nouveau marché a émergé. Celui des enceintes vocales intelligentes. Alors comment profiter en pour vendre avec Google Home, Apple HomePod ou Amazon Alexa.

 

# 1 S’inspirer des stratégies digitales des GAFAm

Sur un marché en pleine explosion, les ventes d’assistants personnels sont passées en de 7,8 à plus de 23 millions en un an.

Si Apple fut le premier à innover sur ce marché, suivi par Google, ils ont pris l’ascendant sur les systèmes d’exploitation sur mobile et tout naturellement sur les assistants vocaux intégrés (Siri et Google Assistant).

prévision des ventes enceintes google home apple homepod amazon alexa

De son côté, Amazon, le dernier arrivé est devenu le leader mondial sur les assistants personnels vocaux avec 71 % des ventes en 2017 grâce à son Amazon Écho.

Mais pour Google et Apple les enjeux sont majeurs et de vraies stratégies de conquête sont lancées. Ainsi 24 % du marché a été séduit par la sortie de Google Home en 2017. Google n’a pas hésité à supprimer l’accès des vidéos YouTube à son concurrent Amazon pour valoriser son propre produit. La guerre est ouverte et brutale. La donne pourrait continuer d’évoluer en 2018, avec le nouveau Google Home Max et le lancement de l’Apple HomePod.

Je ne vous parle pas beaucoup de Cortana, le système de Microsoft, car en août dernier un accord a été conclu avec Amazon pour rendre les 2 protocoles compatibles. De mon point de vue, nous ne verrons plus beaucoup d’enceintes Cortana. Le premier gros regroupement de standards a donc déjà eu lieu.

Parmi les GAFA, seul Facebook reste en dehors de ce nouvel eldorado, malgré quelques rumeurs.

L’enjeu est pourtant essentiel pour ces multinationales qui se livrent déjà une bataille sur les mobiles. Mais les assistants vocaux sont surtout une magnifique porte d’entrée pour commercialiser des solutions et donc faire encore plus d’argent.

Les assistants vocaux sont une réelle opportunité commerciale pour les entreprises de toutes tailles. Si certaines ont pris la voie des chatbots, ceux-ci restent moins naturels que l’utilisation directe de la voix.

 

# 2 Commercialiser votre propre enceinte assistant personnel

La première des idées est de fabriquer et de vendre votre propre assistant personnel en exploitant les codes ouverts de Google ou d’Amazon. Ainsi plusieurs industriels comme JBL, Panasonic, Sony ou Sonos ont déjà commencé à proposer leurs enceintes connectées.

Amazon-alexa-megablast-ultimate-ears

Megablast d’Ultimate Ears 1ère enceinte intelligente sans fil !

Pour le positionnement, vous pouvez cibler un des 3 segments du marché :

  • Les assistants connectés minimalistes, le marché initiation à petits prix (moins de 50 €). C’est le nouveau marché ouvert en octobre 2017 Google Home mini et Amazon Écho Dot 2.
  • Le marché principal avec des enceintes de 50 à 200 €. On retrouve ici Amazon Écho (spot et plus), Google Home.  Et maintenant, Sonos One et Sony LF-s50G ;
  • Enfin le haut de gamme à plus de 200 €, orienté son de qualité hifi avec JBL Link 300, Amazon Écho Show, Apple Home Pod et la plus cher Google Home Max. Depuis le 24 octobre 2017, la plus innovante est, pour moi, la Megablast d’Ultimate Ears (marque de Logitech) qui exploite Amazon Alexa mais qui devient nomade et étanche. Votre enceinte connectée intelligente peut ainsi vous accompagner partout, y compris sous la douche. Vendue 339 $ (avec sa base). Mais comme tous les produits Alexa, toujours rien pour le marché français…

Il sera difficile de vous démarquer tant les 3 géants bénéficient d’une image de marque puissante et des ressources considérables pour développer en permanence de nouveaux produits pour couvrir l’ensemble du marché. La stratégie actuelle des fabricants consiste donc à choisir un des 4 systèmes vocaux.

Enceinte cortana Harman Kardon Invoke

Harman Kardon Invoke : la seule enceinte avec Cortana de Microsoft

À noter le cas original d’Harman Kardon, qui en septembre dernier a présenté 3 enceintes pour 3 assistants vocaux différents, dont la première (et peut être l’unique) enceinte pour Cortana :

  • L’Harman Kardon Allure équipée d’Amazon Alexa
  • L’enceinte Harman Kardon Invoke avec Cortana de Microsoft
  • La JBL Link avec Google Assistant.

A priori aucun de ces produits ne sera proposé en France.

# 3 Vendre vos produits ou des services avec l’aide d’un assistant vocal

Certainement la solution la plus développée actuellement. Vous recherchez un Uber, vous désirez vous faire livrer des pizzas ou faire envoyer des fleurs, les assistants personnels peuvent le faire. Un véritable confort pour vos clients. Avec leur compte assistant personnel, une fois relié à celui des applications tierces, ils pourront faire leurs achats juste en parlant.

Les plateformes de développement permettent à votre application vocale de gérer des ventes de produits, des réservations de billets, des services de livraison ou la prise de rendez-vous (restaurants, coiffeurs, coaching sportif, médecin). Ici un autre facteur entre en considération, c’est celui de la géolocalisation. Ses données sont clés et ne doivent pas être oubliées dans les paramétrages.

commander pizza avec google home

Site américain de Domino Pizza spéciale livraison

Plusieurs entreprises françaises ont développé des services vocaux pour leurs clients en utilisant des Google actions (détail dans le # 1 de cet article). Mais pour l’instant, l’innovation reste limitée. En effet, si il est possible de connaître les horaires et les tarifs de trains avec Voyage-SNCF, il n’est cependant pas possible d’acheter directement avec Google Assistant ! À l’inverse aux États-Unis, vous pouvez commander et payer vos pizzas en utilisant votre Amazon Écho ou Google Home qui se connecte au service de Domino’s….

#4 Vendre des objets connectés compatibles avec les assistants personnels dans la maison

Une des raisons des grandes firmes américaines de se positionner sur ce marché est qu’il ouvre la porte à la vente de produits liés. Les services marketing sont habitués avec cette notion. L’idée est simple, si vous souhaitez acheter un thermostat connecté pour améliorer votre confort et baisser votre facture d’énergie et que vous possédez un smartphone, vous allez vérifier s’il est compatible avec. Ainsi vous pourrez programmer votre chauffage à distance et maintenant vous pouvez dire « Ok Google monte la température à 21 °C ». La connexion avec un assistant personnel est bien un nouvel argument pour développer les ventes IOT. Et pas seulement d’un produit, mais de toute une gamme d’articles compatibles entre eux.

Deux grands marchés des objets connectés sont directement impactés par la reconnaissance vocale :

  • le marché de la domotique (sécurité du bâtiment avec les caméras, les détecteurs, les ouvertures, la gestion du chauffage ou de l’éclairage)
  • le marché de la santé connectée (bracelets et montes, balances, suivi du sommeil ou suivi médical)

Pour les industriels de la domotique et de l’e-santé, il est vital d’avoir des produits connectés compatibles avec au minimum un des 3 grands systèmes de reconnaissance vocale. Je suis encore surpris de voir de nouveaux produits être lancés avec un nouvel écosystème fermé. Là aussi l’innovation est confrontée la problématique de normalisation. Alors, pourquoi prendre ce risque, quand les 3 plus grosses entreprises du monde fixent les règles. Si vous avez l’âme rebelle, il va vraiment falloir offrir quelque chose d’exceptionnel !

 

# 5 Collecter des donnés utilisateurs des applications vocales et les monétiser

Naturellement Google propose aux développeurs de collecter des informations sur les utilisateurs des applications vocales. Mais Google collecte cette big data aussi pour lui-même. Si Google a promis de ne pas diffuser de messages publicitaires de sa propre régie pub via Google Home, il enregistre toutes les actions. Il peut donc exploiter les data pour encore mieux cibler la publicité qu’il affichera sur votre mobile ou votre ordinateur.

Évidemment, Google respectera votre vie privée et vous devriez entendre des questions du style : « Pour trouver un coiffeur proche de chez vous, je vais avoir besoin de votre code postal. Êtes-vous d’accord ? ».

À titre d’exemple, Lonely Planet collecte des adresses e-mail durant vos recherches de voyages. Aussi, des développeurs indépendants devraient pouvoir utiliser des actions pour générer des bases de prospects qualifiés, qu’ils pourront exploiter ou revendre.

analyse utilisation assistant personnel vocal google home amazon alexa

Solution en ligne d’analyse des skills ou actions réalisés par vos utilisateurs

Si vous n’êtes pas spécialiste de la collecte et l’exploitation de données, des entreprises comme VoiceLabbs ont déployé une solution qui fournit des données précises et en temps réel aux développeurs sur la façon, dont les consommateurs, utilisent leurs skills Amazon Alexa et les actions Google Assistant. L’app permet d’obtenir des informations pratiques sur la façon d’améliorer l’expérience vocale de vos utilisateurs.

Attention cependant à bien respecter les consignes légales fixées par Amazon ou Google. Mais très honnêtement, cela reste tout à fait classique et ne devrait pas poser de problème particulier à votre service juridique.

 

#6 Intégrer de la publicité dans votre application vocale

Imaginez la puissance d’un message publicitaire audio dont vous auriez immédiatement la mesure de son efficacité. Impossible en radio ou en télévision, vous allez pouvoir créer de l’interaction en temps réels avec vos consommateurs.

Cependant, aucune des plateformes de Google ou Amazon n’autorise la publicité à l’intérieur des conversations avec leurs assistants. Cependant en mars 2017 des utilisateurs américains de Google Home ont rapporté une publicité vocale pour aller voir le film Disney La Belle et la Bête, parce qu’il pleuvait aujourd’hui. Mais cela semblerait un évènement tout à fait isolé… Au fait, Google c’est quoi votre business modèle ?

De votre côté, vous ne pouvez donc pas acheter d’espaces publicitaires sur ces plateformes vocales. Mais, dans la pratique, la publicité sur les deux plateformes peut se produire si un spot court de moins de 15 secondes est intégré à un contenu audio de longue durée. Par exemple, lorsque vous écoutez de la musique sur Spotify, des publicités sont intégrées dans le podcast.

Toujours grâce à l’excellent Bryson Meunier @brysonmeunier,  Google prépare un jeu disponible sur Google Home pour faire la promotion du lancement sur Netflix de la saison 2 de Stranger Things. Mais c’est promis aucune publicité 😉


# 7 Développer et vendre des applications pour les assistants vocaux

Vous avez inventé un magnifique objet connecté, un jeu digital, une plateforme de service… tout ce que vous voulez en fait. Car tous les produits ou services proposés aujourd’hui peuvent bénéficier de la puissance de communication de la reconnaissance vocale et des enceintes intelligentes.

Vous avez une équipe de développeurs en interne pour créer votre propre application pour Google Home ou HomePod, parfait. Sinon vous vous adresserez à une entreprise spécialisée. Et cette entreprise peut être la vôtre si comme OrNsoft, Invoked Apps LLC, Voice Apps vous êtes une SSII internationale qui cherche en permanence à rester à la pointe de la technologie pour ses clients.

L’intérêt pour une marque est de créer un formidable dialogue en direct avec ses prospects ou clients. Ou tout simplement de faciliter l’accès à votre offre, simplement par la voix.  Ainsi pour Amazon Écho, plusieurs entreprises américaines ont développées un Amazon skill spécial. Voici quelques exemples inspirants :

skill amazon exemple the tonight show

  • Le Skill The Tonight Show (un des plus célèbre talk-show au états-unis diffusé sur Cana Plus), une fois enregistré dans votre Amazon Écho, le skill permet de dire « Alexa lance the Tonight Show » et vous pourrez écouter la dernière émission.

skill amazon exemple son ocean

  • Parmi les skills les mieux notés et les plus téléchargés, les ambiances sonores comme le bruit de l’océan, l’orage ou la pluie… « Alexa fait moi écouter le tonnerre »

skill amazon exemple Donald Trump

  • Ensuite viennent les jeux de questions/réponses ou les blind tests. Avec parfois des jeux très particuliers et très américain « Alexa quelle est la dernière fake News de Trump ? »

skill amazon exemple Philips Hue

  • Enfin, le pilotage des objets connectés de la maison (Domotique). Ainsi Philips avec ses ampoules déjà connectées à votre smartphone, peuvent aussi être commander avec Amazon Écho « Alexa allume la cuisine ». « Alexa éteint la cuisine et commande la même pizza chez Domino » « Alexa j’ai changé d’avis, appel un Uber je vais au resto chinois le plus proche »

À vous d’imaginer ce que vous pouvez offrir d’utile et d’efficace !

Quelles solutions techniques utiliser ?

Deux solutions s’offrent actuellement aux entreprises :

  • Inventez et réalisez vos proposes services sur les plateformes développeurs des 3 principaux systèmes, en respectant les conditions générales d’utilisation (évolutives)
    • La plateforme développeur Google assistant avec les Google Actions est déjà ouvert et  a permis le développement de nombreuses apps et mêmes des enceintes compatibles.
    • Amazon Alexa avec les Amazon Skills Kit
    • Siri d’Apple et sa plateforme Sirikit. Actuellement SiriKit est limité à 6 domaines (réservation de transports, messagerie, recherche photo, paiements, VOIP, et santé). Une version bêta Sirikit HomePod 11.2 est déjà disponible pour intégrer les nouvelles fonctions spécifiques aux enceintes connectées.
  • Sollicitez des prestataires spécialisés ou leurs services en lignes
    • OrNsoft, le spécialiste franco-américain des applications sur mesure pour entreprise
    • VoiceLabs pour son service d’analyse des données (Voice Insights) et l’insertion de publicités sponsorisées

 

 

ECOBEE thermostat connecté compatible Google Home et Amazon Echo

ECOBEE thermostat connecté compatible Google Home et Amazon Echo

ECOBEE thermostat connecté compatible Google Home par Rodolphe Degandt Mise à jour: 15 novembre 2017

ECOBEE thermostat connecté compatible Google Home, Écho et IFTT

Ecobee, la petite abeille connectée, fabrique des thermostats intelligents. Aujourd’hui la gamme complète de ses thermostats devient un peu plus connectée avec l’ajout de la prise en charge de Google Assistant. GA est le système de reconnaissance vocale utilisé par l’enceinte intelligente Google Home et disponible sur les téléphones Android. Google Home est la première enceinte vocale comprenant le français et commercialisée chez nous. Une raison particulière de s’intéresser à Ecobee.

Ecobbe thermostat google home IFTT Alexa

Ecobbe3 et 4 thermostats connectés pour Google Home

Ecobee3, Ecobee3 Lite et Ecobee4 sont maintenant tous contrôlables avec votre Google Home. Mais ils fonctionnent aussi avec tous les autres périphériques utilisant Google Assistant. C’est donc le cas pour les téléphones Android.
Ainsi, vous pouvez de piloter votre chauffage avec votre voix en parlant à votre téléphone ou votre enceinte intelligente. Vous modifiez ou consultez la température de la maison ou d’une pièce.

« OK Google, augmente la température du salon à 20 °C. »

E cobee a déjà intégré les autres systèmes intelligents domotiques. Il supporte SmartThings, Apple HomeKit/HomePod et IFTTT. En plus l’Ecobee4 ajoute la compatibilité avec Alexa, vous pouvez donc l’utiliser avec Amazon Écho ou Écho Dot (si vous parlez anglais;)).

ECOBEE thermostat connecté compatible Google Home

Avis sur l’Ecobee 3 Wi-Fi Smart Thermostat

Connecté:
(5 / 5)
Design:
(5 / 5)
Prix:
(2 / 5)
Utilité:
(4 / 5)
Average:
(4 / 5)

Avec ces annonces, l’Ecobee 3 a maintenant la meilleure connectivité du marché des thermostats intelligent. En plus, il utilise plusieurs capteurs qui placés dans différentes pièces de la maison permettent d’ajuster au plus juste la température. Il possède aussi la  fonctionnalité de Geofencing qui détecte les entrées et sorties des occupants du logement. Cette option permet de réduire la température lors de vos absences et d’optimiser les économies sur le chauffage tout en conservant votre confort.

Son design élégant, très masculin, dans sa robe noire et son affichage hi Tech sont une réussite. Il est facile à installer et à configurer.

Le principal défaut de l’Ecobee 3 et pire de l’Ecobee 4 sont la difficulté de se les procurer et leur prix. L’Ecobee 3 est vendu par une société italienne à 445 € sur Amazon.fr, le haut de gamme de qualité a donc un prix. Plus de 4000 avis sur Amazon.com avec une note de 4,5/5 !

Thermostat concurrents directs (test et avis complets) : Netatmo (notre champion français) et Nest 3 (groupe Alphabet-Google)

 

Marché des enceintes intelligentes vocales 2017-2020 : Google Home HomePod Écho

Marché des enceintes intelligentes vocales 2017-2020 : Google Home HomePod Écho

Marché des enceintes intelligentes vocales 2017-2020 : Google Home, Amazon Écho, Apple HomePod, Cortana Microsoft par Rodolphe Degandt

 

Voilà bien un marché incroyable, entre 2016 et 2017, les ventes se sont multipliées par 4 ! Aux USA, c’est déjà plus de 23 millions d’enceintes intelligentes vocales qui équipent les maisons (smart speakers ou voice assistant). Google, Apple et Amazon sont sur la voix de la guerre stratégique pour conquérir ce nouvel eldorado.

Mais, les pays francophones découvrent seulement depuis cet été ce marché. En effet, c’est uniquement depuis le 3 août 2017 que Google Home est proposé en France. La première enceinte vocale avec laquelle on peut dialoguer en langue française.

Un nouveau marché dans lequel Google a décidé d’être très présent. Nous voyons une série de publicités TV diffusées pour nous éduquer aux possibilités offertes par son enceinte domestique. Des spots qui montrent que Google Home diffuse de la musique, permet de faire des recherches vocales, gère les objets domotiques de la maison, commander des produits, et peut servir d’assistant personnel. Pour téléphoner, envoyer des SMS, possibles, mais pas encore dans l’hexagone.

Une véritable innovation qui modifie profondément la relation avec les consommateurs. La voix devient l’interface en temps réel, la plus naturelle entre une marque et ses clients ou prospects. Les chatbots, mode Messengers qui sont actuellement la panacée des services marketing risquent de vite être oubliés. La difficulté pour les équipes marketing réside dans la disparition d’une communication visuelle pour passer à une communication sonore. Avant de vous dévider à modifier vos budgets marketing ou R et D pour 2018, voici une analyse du marché des assistants vocaux : Google Home, Amazon Écho ; Microsoft Cortana ou Apple HomePod.

Cette synthèse regroupe plusieurs études réalisées cette année par PNR, Edison Research, Gartner, Emarketer, Strategy Analytics et ma propre analyse du marché.

 

   #1 Répartition du marché des enceintes intelligentes vocales

Alexa d’Amazon détient actuellement la position dominante sur le marché avec plus de 70 % des ventes grâce à son Amazon Echo lancé depuis 2015.

Mais, Google Home est en train de prendre une part significative du marché des assistants vocaux. Sur 2017, il multiplie par 3 sa part. Pire, il pourrait continuer en s’appuyant sur ses principaux atouts. Ses principales forces reposent sur sa capacité à exploiter la technologie de son moteur de recherche en ligne, le machine learning (apprentissage automatique par IA) et son écosystème très ouvert. Un autre aspect est l’ouverture de Google aux développeurs pour créer d’autres enceintes intelligentes.

Parts de marché Amazon Echo Google Home

Cependant, l’arrivée d’Apple en fin d’année 2017 devrait modifier la donne, les fidèles clients de la pomme ayant pour habitude de privilégier les produits maison pour s’équiper afin d’assurer une parfaite compatibilité des produits entre eux. Et aussi parce que c’est mieux Apple ;).  Dans le domaine des objets connectés pour la maison, il est vrai que le catalogue Apple est plutôt dense et qui plus est de qualité. La firme de Cupertino pourrait donc séduire les utilisateurs de domotique en s’appuyant sur les produits déjà compatibles HomeKit. Malgré tout, je suis surpris du positionnement d’Apple qui parle d’une enceinte acoustique de haute qualité, alors que c’est l’une des catégories d’usage les moins attractives pour les consommateurs.

De son côté, Google Home devrait être porté par ses performances en matière de reconnaissance vocale. Les tests d’efficacité réalisés montrent nettement sa supériorité sur les autres enceintes communicantes.

   #2 Quelles utilisations pour l’enceinte et assistant Google Home

En août 2017, Adweek a qualifié la reconnaissance vocale comme la « frontière suivante du marketing de marque ». Et Forbes a déclaré : « Les utilisateurs recherchent une solution dans leur logement pour centraliser tous leurs appareils et leurs besoins. Des haut-parleurs intelligents comblent ce vide. »

ComScore estime que 50 % de toutes les recherches se feront via la technologie vocale d’ici 2020.

Évidemment, on peut se demander si les enceintes intelligentes rencontrent le grand public. Mais le mieux à l’ère de l’UX design est de s’inspirer directement des usages réels des utilisateurs. Ainsi, et à ma grande surprise, Google Home est d’abord un objet de divertissement avec lequel on joue. Google l’a bien compris et vient de lancer 50 nouvelles activités ludiques avec son enceinte. Ensuite vient le pilotage des objets connectés de la maison et les recherches de connaissance (c’est le sujet d’une des publicités TV). Plus surprenante, l’écoute de la musique arrive presque en dernier dans les usages avec la consultation de la météo. Cela peut s’expliquer avec la faible qualité sonore de l’enceinte actuelle. Nous verrons avec l’arrivée de Google Home Max et de l’Apple HomePod si les usages évoluent.

marché des enceintes connectées smart speaker et usages google home action

 

   #3 Fonctionnalités disponibles pour chaque enceinte intelligente vocale

Vous avez dit enceinte intelligente ? L’agence numérique américaine Stone Temple a testé et comparé Amazon Écho et Google Home avec 5000 questions.

A priori, en se basant sur les possibilités embarquées par chacun des assistants vocaux, l’avantage devrait aller très nettement à Amazon avec ses milliers de fonctionnalités développés. En effet chaque enceinte possède sa propre plateforme de programmation et son langage spécifique. Elle propose aux développeurs des fonctionnalités pour exploiter son écosystème (et la possibilité d’en créer de nouvelles).

  • L’Amazon Skills Kit, qui accueille déjà plus de 17 560 Alexa Skills (ASK)
  • 468 Google Actions avec la plateforme Action on Google. La plateforme développeur Action on Google est déjà ouverte et a permis le développement de 468 Google Actions.
  • Siri d’Apple et sa plateforme Sirikit. Actuellement SiriKit est limité à 6 domaines (réservation de transports, messagerie, recherche photo, paiements, VOIP, et santé). Une version bêta Sirikit HomePod 11.2 est déjà disponible pour intégrer les nouvelles fonctions spécifiques pour HomePod (en plus de l’Apple Watch et des Apps).
  • Pour Microsoft : 67 Cortana skills.

Mais revenons aux résultats du test. Le meilleur des assistants vocaux est Google Home qui a su répondre à 68 % des questions contre 20 % pour Amazon Écho. Et mieux encore, l’enceinte équipée de Google Assistant approche les 90 % de réponses correctes, alors qu’Alexa est à 86,9 %.  Siri et Cortana répondent plus souvent qu’Alexa, mais moins bien ! On comprend mieux le positionnement d’Apple qui parle d’enceinte connectée et pas d’assistant vocal. Mais nous aurons peut-être de bonnes surprises avec la sortie d’HomePod.

marché assistants vocaux 4 technologies siri alexa google assistant cortana

Alors comment fait Google Assistant pour être aussi loin devant ? Il utilise « tout simplement » la puissance colossale de son propre moteur de recherches et fait donc appel aux données disponibles sur internet. 🙂

   #4 Les principales technologies sur le marché des enceintes intelligentes

La reconnaissance vocale ou reconnaissance automatique de la parole (ASR), débute au début des années 70. Le premier logiciel commercialisé fut Dragon Naturally Speaking en 1997. Mais les projets d’intégration dans les smartphones débuteront avec la création de Siri.Inc en 2007. Suivra Google Voice Speech en 2008. Mais les technologies déployées aujourd’hui dans les nouveaux assistants vocaux sont encore plus récentes.

marché des enceintes intelligentes vocales connectées

  • Siri d’Apple, avec sa première version intégrée dans l’iPhone 4s en 2011.  Système qui sera exploité pour sa prochaine enceinte connectée Apple HomePod, sortie annoncée fin 2017 (aux USA).
  • Google Assistant, initialement Google Now dévoilé en juin 2012. La technologie intégrée dans Google Home et Google mini. Le seul assistant vocal actuellement disponible en France et en français. Déjà de nombreux produits de fabricants indépendants proposés et le très prochain Google Home Max qui sera le produit le plus haut de gamme du marché.
  • Cortana de Microsoft (avril 2014), peu présent, il équipe le petit marché des Windows phone. Une seule enceinte lancée en octobre 2017, la Harman Kardon Invoke utilise actuellement cette solution.
  • Amazon Alexa (présenté en novembre 2014) et sa gamme déjà large d’assistants vocaux : Amazon Écho, Amazon Écho Dot 2, Amazon Tap et Amazon Écho Show. Le dernier arrivé est aujourd’hui le leader du marché mondial !

 

   #5 Tendances des recherches Google « assistant vocal » « enceintes intelligentes »

Les tendances de recherche sur Google, sur l’ensemble des pays. Google Home arrive en tête (c’est le moteur Google qui donne les résultats…). Mais surtout, on remarque la forte saisonnalité des recherches sur les fins d’année. L’assistant connecté vocal serait-il le cadeau de Noël idéal ?


Pour la France, la tendance est beaucoup plus simple et logique. Il n’ya pour l’instant que Google Home de disponible et cela se voit :

 

   #6 Prévisions à 2020 du marché des enceintes intelligentes

`Difficile aujourd’hui de prédire les parts de marché des Google Amazon et Apple. Mais ce qui est certain est la croissance des ventes et de la possibilité de voir du multi équipements dans certains foyers. Une Google Home dans la chambre des petits pour raconter une histoire avant de s’endormir, Apple HomePod dans le salon pour gérer toute la domotique et Amazon Echo Show dans la cuisine pour commander et voir les recettes en gardant les mains libres.

Selon plusieurs études spécialisés sur les marchés innovants, les ventes devraient se multiplier par 6 en 3 ans !

prévision des ventes enceintes google home apple homepod amazon alexa


 

Infographie marché des enceintes intelligentes


Infographie marché enceinte intelligente vocale-2017-2020

Vous souhaitez partager l’infographie, merci de citer et faire un lien vers cette page.

 

Google Home Max sortie prix caractéristiques avis test

Google Home Max sortie prix caractéristiques avis test

Google Home Max sortie prix caractéristiques avis par Rodolphe Degandt Mise à jour: 8 novembre 2017 

Google Home Max sortie prix caractéristiques avis

Google vient d’annoncer la sortie le 11 décembre de son enceinte intelligente Google Home Max. Une version haut de gamme ciblant particulièrement les audiophiles. Elle vient compléter Google Home, sa version classique commercialisée en France à 149 €.

Google Home fonctionnalités enceintes mini maxi

Ux Design et usabilité

Le nouvel assistant personnel, dans sa version hifi, se commande naturellement à la voix avec le maintenant célèbre « Dis Google ». Mais il peut aussi fonctionner par simple touché pour jouer un morceau ou régler le volume. La base du produit est la compatibilité de cette enceinte avec tout l’éco système de Google Assistant (technologie de reconnaissance vocale).

Google Home Max envoie du lourd avec ses 5,3 kilos, pas de problème de stabilité. Des dimensions généreuses pour recevoir toute sa technologie et surtout des basses très puissantes : 33,6 cm de large, 19 cm de haut et 15,4 cm de profondeur. Son poids et sa dimension en font donc un objet connecté plutôt sédentaire.

Un design épuré, en robe grise ou noire, on reste sobre pour ce qui ressemble à une enceinte très classique.

Au-delà de la musique, le Home Max peut contrôler les gadgets intelligents à la maison — facilement, cela inclut les produits de la gamme Nest de Google ainsi que les phares intelligents Philips Hue et d’autres. Il fonctionne avec Chromecast pour lire des vidéos de YouTube ou Netflix sur n’importe quel téléviseur de votre maison. Bien sûr, il a le complément habituel des fonctions intelligentes, donc oui, il vous permettra de commander des Domino’s sans lever le petit doigt.

Voici la vidéo officielle diffusée par Google pour le lancement Google Home Max :

Connectivité de Google Home Max

 Connexion en USB-C, en Wifi 802.11b/g/n/ac, bonne nouvelle la Max accepte aussi bien le Wifi ,.4 GHz que le 5 GHz. Attention dans ce cas à ce que les autres appareils Google Assistant soient sur le même réseau pour fonctionner efficacement.

Le Home Max peut lire de la musique provenant des services de diffusion en continu de Google (YouTube Music et Google Play Music), ainsi que Spotify et Pandora. Il est aussi compatible Google Cast.

Pour connecter votre smartphone Android 4.4 (et plus) ou iOS 9.1 (et plus, actuellement 11.1) , vous pouvez utiliser le Bluetooth 4.2 ou directement avec la prise jack 3,5mm. Il prend également en charge Bluetooth,  et dispose d’une prise casque pour se connecter directement à votre téléphone.

L’enceinte s’alimente via un câble  de 2 mètres.

Qualité du son Google Home Mac, en plus il serait intelligent ?

Home Max intègre deux haut-parleurs  pour des basses puissances (woofer) et deux haut-parleurs pour les aigus (tweeter). Il possède également des microphones pour faciliter la reconnaissance vocale à plusieurs mètres. Un processeur ARM quadruple cœur (1.5GHz 64-bit A53) et des capteurs d’orientation et de lumière ambiante complète l’équipement

Les formats audio reconnus par Google Home Max

  • HE-AAC
  • LC-AAC+
  • MP3
  • Vorbis
  • WAV (LPCM)
  • FLAC
  • Opus

L’enceinte s’intégrera parfaitement avec tous les autres appareils que vous avez déjà dans votre maison. Ce qui signifie véritable potentiel audio multipièces (son multiroom)

Google Home Max 4 hauts parleurs

La nouveauté la plus intéressante est peut-être la fonction appelée smart-sound. Un son intelligent géré avec un tout nouveau logiciel d’IA qui modifie automatiquement le niveau sonore en fonction du bruit ambiant.
Il a également la capacité de modifier les réglages audio pour ce  s’adapter à sa position dans la pièce, même si vous le placé dans l’angle d’une pièce.

Prix et disponibilité

Google Home Max serait disponible le 11 décembre au prix de 399 $ aux USA (Google n’a pas voulu confirmer la date de sortie, mais n’a pas non plus dit que ce n’était pas le lundi 11). Soit 50 $ de plus que le prix annoncé pour l’Apple HomePod et le double de la nouvelle enceinte Amazon Alexa de chez Sonos.

Avis sur le Google Home Max

Du côté des offres concurrentes, on trouve Apple avec son HomePod qui devrait sortir aux mêmes dates. Apple annonce évidemment la meilleure expérience acoustique jamais imaginée par l’home (tout de même 7 tweeters intégrés à 360°) pour un prix légèrement inférieur, et ça c’est vraiment une innovation. Apple n’aura pas le produit le plus cher du marché des enceintes connectées intelligentes !

Si vous me lisez vous savez que je fais partie des doubles A  (Apple Addictes), mais je dois reconnaître que Siri est actuellement un « ton » en dessous de Google Assistant et trois « notes » plus bas qu’Amazon Alexa. Pour le marché américain, nul doute que les meilleurs produits et solutions sont autour des produits d’Amazon et une enceinte comme la future Sonos devrait les ravir (aussi compatible avec Google Assistant). Hélas, Amazon Écho ne parle pas la langue de Molière.

Pour nous francophones, le choix sera donc Google ou Apple. Par expérience, les possesseurs de produits Apple on déjà choisi ;), mais rien de disponible avant 2018 en France. Pour tous les autres, le choix de Google Home Max comme enceinte principale et assistant personnel me semble une excellente option. En attendant nous avons Google Home classique à 149 €.

Merci à Mark de chez Google Support qui a promis de nous informer des dates et prix de sorties pour Google Home Max en France. En attendant la 50e semaine 2017, j’irai voir Star Wars 8 le 13 (également mon anniversaire), ma dernière semaine travaillée de l’année… Bref du son sur la piste !

 

Bosch Smart Home caméra intérieure avis test sécurité

Bosch Smart Home caméra intérieure avis test sécurité

Bosch Smart Home caméra intérieure de sécurisé à 360° par Rodolphe Degandt Mise à jour: 8 novembre 2017 

Bosch Smart Home caméra intérieure motorisée 360°

La multinationale allemande Robert Bosch GmbH développe sa présence sur le marché des objets connectés (IOT) et plus spécifiqueent celui de la domotique. La caméra intérieure s’intègre ainsi dans un système complet nommé tout simplement Bosch Smart Home.

Design et usabilité (UX ou expérience utilisateur)

La nouvelle caméra de 360° de Bosch ressemble beaucoup à la Netatmo Welcome. Elle a donc un design de déjà-vu, mais que je trouve malgré tout réussi, surtout dans la qualité des finitions. Un poids de 450 grammes pour des dimensions qui lui permettent de rester discrète 10 x 19 x 28,5 cm (sauf quand elle tourne).

Bosch-Smart-Home-camera-360-netatmo-welcome-test

A noter que Bosch a également lancé la caméra eyes pour l’extérieur avec un look d’applique murale qui s’inspire également du design innovant de la Netatmo Presence… Au moins, on sait dès le départ qui est le concurrent ciblé par l’allemand pour conquérir le marché de la caméra de sécurité.

Bosch smart home caméra intérieur 360 test avis design

Usabilité (produit et interface)

L’usabilité de la caméra et de l’application dédiée sont plutôt correctes. Une installation simple et rapide grâce à votre téléphone.

Pour utiliser la caméra Bosch, vous avez obligatoirement besoin de l’application « Bosch Smart Camera ». Elle est disponible pour Android et iOS, c’est-à-dire 99 % des mobiles. Votre parcours utilisateur commence donc par le téléchargement de l’application. Une fois installée dans votre mobile et votre inscription faite, lancez l’app et sélectionnez « Ajouter caméra ». Puis, choisissez votre réseau Wifi de la maison et saisissez votre mot de passe. L’application génère un QR code sur votre écran.  Il vous suffit alors de placer l’écran de votre smartphone face à la caméra (allumée en appuyant sur l’unique bouton présent) à une distance d’environ 40 cm… et voilà !

Précision, si vous utilisez l’app Bosch sur tablette pour connecter votre caméra, il vous faudra forcer l’affichage du QR Code en x1. En réalité l’app n’est pas optimisée pour un iPad ou une Samsung Galaxy Tab.

Bosch Smart Home caméra intérieur avis test sécurité meilleur emplacement

La position idéale de la caméra d’intérieur Bosch : au milieu d’une pièce.

Ensuite, la caméra s’active dès qu’un mouvement est détecté dans son champ de vision et la vidéo enregistrée. La motorisation (bruyante) permet de suivre le sujet à filmer sur 360°. Il faudra donc profiter de cette fonctionnalité en plaçant la caméra au milieu d’une pièce et sur une surface plane, en gardant une prise de courant à proximité pour la brancher. Si la fonction 360° est séduisante, elle est peu exploitable dans la réalité pour une caméra filaire.

L’application Bosch Smart Camera qui peut gérer jusqu’à 10 caméras a cependant quelques défauts. Elle ne permet pas de désactiver les notifications. Mais surtout vous ne pouvez pas programmer la caméra pour qu’elle s’éteigne en dehors des options proposées avec le « mode privé », Bosch aurait aussi pu ajouter un QR Code sur la boite pour permettre le téléchargement direct de son application.

L’équipe IOT de Bosh a répondu qu’elle travaillait à corriger ces points faibles, mais que les évolutions ne seraient pas disponibles dans la prochaine mise à jour (dont la date n’est pas annoncée).

Qualité vidéo de la caméra F01U316304 de Bosch

Côté qualité photo et vidéo, on peut parler de la célèbre « Deutch qualitat ». Les images en 1080 p sont aussi bonnes de jour que de nuit. La caméra réalise les prises de vue sous forme d’un flux vidéo en temps réel et enregistre des séquences vidéo individuelles de 10 à 15 secondes.

Une option bien pensée est le réglage de la sensibilité du mouvement qui permet de réduire le nombre d’activations et donc de notifications. Cependant pas de reconnaissance faciale disponibl toutes les détections sont filmées et enregistrées. Heureusement, nous le verrons juste après l’offre de stockage est gratuite.

Pour désactiver totalement l’enregistrement (sans la débrancher), vous devez tapoter du doigt sur la tête de la caméra. La lentille se ferme pour garantir un retour à la vie privée.

bosch smart home camera interieur

Stockage et accès aux vidéos

  • Offre gratuite de stockage via le cloud Bosch (serveurs en Allemagne), avec récupération de 200 séquences vidéo pendant 15 jours sans abonnement.
  • Slot micro SD avec une carte de 8 Go incluse.

Connectivité de la caméra Bosch Smart Home

Annoncée pour cet automne ; l’enregistrement automatiquement des événements signalés par les appareils connectés au système Smart Home. Mais, soyons clairs, c’est pour moi le principal défaut du système domotique de Bosch. Une connexion Wifi limitée à 2,4 GHz, pas de compatibilité avec Apple HomePod / HomeKit, ni Google Home, et une hypothétique liaison avec Amazon Alexa.

La sélection du réseau Wifi est limitée à 2.4Ghz, ce qui est cependant le cas de la majorité actuelle des objets domotiques. Oubliez donc la connexion Wifi en 5 GHz).

A l’occasion du salon d’IFA de Berlin, Bosch a annoncé que la compatibilité avec le système de reconnaissance vocale Alexa d’Amazon serait prochainement ajoutée à ses caméras intérieures et extérieures. Cela permettra aux utilisateurs de commander vocalement la caméra d’intérieur. Mais cette option reste réservée principalement aux Américains. Car les assistants personnels Amazon Écho et dérivés ne sont pour l’instant utilisables qu’en anglais,

Prix et disponibilité de la Caméra intérieure Bosch Smart Home

La nouvelle caméra de 360° de Bosch ressemble beaucoup à la Netatmo Welcome. Alors que la Welcome est vendue à moins de 190 €, la caméra de sécurité allemande est proposée officiellement à 249,95 €, vendue actuellement  à 235 €.

Elle est disponible en France, ainsi que toute la gamme smart home pour la gestion de l’énergie (chauffage et climatisation), la sécurité (détecteurs, capteurs…) et pourquoi pas quelques articles d’électroménagers connectés.

UX-Design:
(4,0 / 5)
Connecté:
(2,0 / 5)
Utilité:
(4,0 / 5)
Prix:
(3,0 / 5)
Average:
(3,3 / 5)

Avis sur la Bosch Smart Home caméra intérieure

Les plus de la caméra d’intérieur Bosch

  • Un design réussi
  • Tête rotative motorisée qui suit automatiquement les mouvements, la plupart du temps ;)
  • À défaut d’être compatible avec les assistants personnels, elle s’intègre parfaitement dans l’univers global Smart Home de Bosch.
  • Communication vocale bidirectionnelle grâce aux micro et haut-parleur intégrés. Vous pouvez écouter et parler comme avec un interphone.
  • La génération automatique d’un rapport journalier avec photos pour chaque détection.
  • La fiche secteur fournie est proposée avec3 adaptateurs pour s’adapter aux prises aux normes européennes, anglaises ou américaines.

Les moins

  • Un mode privé limité.
  • Absence de sirène d’alarme.
  • Pas de compatibilité avec Apple HomePod, Google Home ni Amazon Écho.
  • Besoin d’un câble d’alimentation.
  • Des notifications, mais pas d’email d’alerte.
  • Pas de reconnaissance faciale (possible avec la résolution native de la caméra).
  • Si un visiteur débranche rapidement la caméra… elle n’enregistrera rien sur le cloud ou la carte SD. Le choix de l’emplacement est donc clé. Il faudra la placer dans un lieu ou elle n’a surtout pas besoin de tourner pour filmer. En termes de sécurité un optique grand-angle fixe à 180° est pour moi à privilégier plutôt qu’une vision motorisée à 360°.

La principale force de cette caméra est d’être proposée par une marque connue et réputée auprès du grand public .Globalement, une caméra de bonne qualité qui fait le job, malgré quelques petits défauts. Un choix possible, surtout si vous possédez d’autres produits connectés de la gamme Bosch Smart Home. Actuellement la caméra est notée 3.3/5 par les acheteurs Amazon.

PS Aux fidèles lecteurs belges, suisses et québécois : comme la caméra Bosch ne fonctionne qu’avec l’application propriétaire, vérifiez avant de commander que vous pouvez la télécharger (nombreux retours sur ce problème). Télécharger sur l’App Store Bosch Smart Camera pour iOS.

Rif6 Cube Test avis du mini vidéo projecteur de 136 grammes !

Rif6 Cube Test avis du mini vidéo projecteur de 136 grammes !

Rif6 Cube Test avis du mini vidéo projecteur de 136 grammes ! Mise à jour: 8 novembre 2017 

Rif6 Cube Test avis du mini vidéo projecteur de 136 grammes !

Le Rif6 Cube est un mini vidéo projecteur (ou pico projecteur) en forme de cube de 5 cm3 de 136 grammes à l’aspect similaire à celui d’une caméra GoPro Hero. Il est spécialement conçu pour fonctionner avec un smartphone.

Principales caractéristiques sur Rif6 Cube

Image

  • Source lumineuse LED RVB (pas de lampe)
  • Système de projection DLP (non LCD)
  • 50 Lumens luminosité de pointe
  • 854×480 résolution capteur natif
  • Rapport de portée 1.99 : 1
  • Durée de vie nominale de la « lampe » de 20 000 heures
  • Taille de l’image projetée maxi : 3 mètres

rif6 cube video projecteur pico

Qualité du Son

  • puissance 1 watt intégré

Soyons clair, autant ne pas en mettre. Le mini haut-parleur intégré produit un son 10 fois plus faible que votre téléphone. Bref une mini enceinte connectée en Bluetooth ou un casque branché sur le mini jack sera nécessaire en usage cinéma.

Batterie – durée d’utilisation – recharge

La batterie permet d’utiliser réellement le Rif6 pendant environ les 90 minutes annoncées par le constructeur. Un peu léger pour regarder un film cinéma en entier, mais parfait pour une présentation PowerPoint ou des vidéos sur YouTube.

Le Cube se recharge rapidement via une prise MicroUSB. Étrange, vous pouvez utiliser le RIf6 quand il est branché, mais il ne semble pas se recharger en même temps.

Rif6 Cube Test avis connectivité

Connectivité

  • Carte MicroSD
  • entrée HDMI
  • Port Micro USB pour le chargement
  • Prise mini jack

Prix et accessoires

La boite contient tout ce dont vous avez besoin et un superbe trépied

  • Le mini projecteur Cube
  • Un trépied flexible
  • Une télécommande
  • Un câble micro USB
  • câble HDMI (Apple & PC)
  • câble MHL à 5 broches (Android)
  • câble MHL à 11 broches (Samsung)

Le Rif6 Cube pour quelles utilisations ?

Usage du mini vidéo projecteur pour les films et la vidéo

La luminosité de 50 lumens est faible, mais suffisante pour un usage dans une pièce sombre et trés correcte dans une pièce obscure. Le Cube Rif6 est donc utilisable dans une chambre non équipée d’une télévision. La résolution de 854×480 pixels signifie que le RIF6 Cube rendra les films plus flous que vous n’en avez l’habitude.

La durée de projection est limitée par la batterie à 1 h 30, vous pourrez donc regarder vos séries ou vos Youtubers préférés, mais plus difficilement un film cinéma en entier. 

RIF6 Cube pour les jeux vidéos  ?

Les jeux actuels à partir de 1080 p vont perdre de la clarté, vous aurez une impression d’un jeu très vintage. Jouable certes, mais vous perdez une grande partie du travail des développeurs.

Présentation PowerPoint et diaporama Photos

Le Rif6 trouve son bonheur dans ces usages plus basiques, avec un écran blanc placé idéalement autour de 2 mètres.

Avis sur le Rif6 Cube

Le Rif6 Cube est vraiment pratique pour voyager grâce à sa solidité et sa petite taille. Le plus son trépied flexible vraiment simple à utiliser et sa connexion sur Apple TV. Pour un usage occasionnel dans le lit ou la chambre des enfants, ce Pico projecteur fera le job. De même pour faire une présentation dans un bureau où on peut supprimer les sources de lumière. Mais sa faible qualité d’image et son absence de son en font un mini vidéo projecteur à un tarif trop élevé (299 €) pour ce qu’il offre.

Cependant, le Rif6 Cube séduit, car il obtient une note de 4.1/5 sur Amazon.com avec presque 1000 avis déposés.

Rif6 Cube Tests avis du mini vidéo projecteur de 136 grammes