Métavers ou Metaverse le guide complet. Si vous faites partie des personnes qui ne savent pas exactement ce que c’est, voici un guide avec de nombreux exemples, les contraintes actuelles ainsi que ce qui nous attend dans le futur (proche).

 

Qu’est-ce que le Metaverse ou Métavers, guide complet pour les nuls

Le Metaverse (en anglais) ou Métavers (en français) est un terme générique pour les technologies qui permettent de créer un univers numérique entier (virtuel) comme notre univers réel. Cet univers peut être extrêmement détaillé et inclure une grande variété de mondes différents, souvent aussi appelés environnements virtuels. Les gens peuvent rejoindre ce Metaverse en utilisant différentes technologies et interagir les uns avec les autres. Cependant, au lieu d’être présent en personne, l’utilisateur crée un avatar qui est sa représentation dans le Metaverse.

Mais, le Metaverse ne veut pas seulement être une plateforme de jeu dans un monde ouvert massivement multijoueur (RPG MMO). Il commence déjà à être un espace virtuel où les gens travaillent, gagnent de l’argent (en en dépensant), font des rencontres, investissent dans l’immobilier. Bref, où l’on peut vivre une autre vie.

Des technologies comme la réalité augmentée (AR) et la réalité virtuelle (VR) sont des leviers importants pour le Metaverse, car elles contribueront à créer un incroyable sentiment d’immersion dans la peau d’un autre et dans un autre univers.

Histoire du Métaverse

Snow crash (1992) origine du metaverse

Snow crash (1992) le roman à l’origine du Métavers

Bien que vous puissiez être tenté de croire que Meta a créé le Metaverse, le concept existe en fait depuis longtemps. Le mot Metaverse a été utilisé pour la première fois par Neal Stephenson en 1992 dans son roman de science-fiction intitulé Snow Crash. Dans cet univers virtuel cyberpunk, les gens y revêtaient des avatars et interagissaient les uns avec les autres. Une adaptation du roman en série devrait d’ailleurs bientôt sortir sur HBO Max.

Mais c’est l’adaptation du roman d’Ernest Cline Ready Player One de 2011 adapté au cinéma par Steven Spielberg en 2018 qui va démocratiser une version du Metaverse immersif dans un monde touché par la pauvreté et les crises climatiques en 2045. Dans le monde de ce film, tout le monde utilise des casques de réalité virtuelle pour s’échapper dans un autre monde appelé l’Oasis. Cependant, les personnes qui s’y trouvent ne se contentent pas de jouer, elles explorent des mondes entiers et y vivent pratiquement leur vie. C’est exactement ce qu’est le Metaverse et ce qu’il aspire à être.

Si vous connaissez le jeu des SIMS (2000), il s’agirait d’une version où chaque personnage serait joué par une personne réelle.

L’un des points essentiels est qu’il n’y a pas un seul monde virtuel, mais de nombreux Métaverse, qui prennent forme pour permettre aux gens d’approfondir et d’étendre les interactions sociales par voie numérique.

Cela se fait en ajoutant une couche immersive et tridimensionnelle au web, créant ainsi des expériences plus authentiques et naturelles. Le métavers a même la promesse de faciliter l’accessibilité depuis le confort de la maison, en abolissant les frontières et en démocratisant l’accès aux biens, services et expériences clés.

Le Metaverse n’est plus de la science-fiction

Vous pensez peut-être que le Metaverse mettra des décennies à arriver, mais il est en fait déjà là. Les salons de discussion séculaires, à l’époque des débuts d’Internet, en sont un bon exemple. Une pléthore de personnes en ligne se réunissait dans une seule pièce numérique et discutait entre elles. Cependant, presque personne n’utilisait son vrai nom, mais plutôt des pseudonymes créés sur mesure qui faisaient office d’avatars. Ainsi, même si la plupart des gens ne connaissaient pas le nom des autres, tout le monde était dans cette pièce et créait des liens entre eux. Même si personne n’avait de casque de VR, c’était un environnement totalement différent. Le Metaverse est taillé dans le même moule et a pour but de permettre aux gens de se réunir dans un univers virtuel qu’ils peuvent explorer à l’aide de leurs avatars.

Un facteur important du Metaverse est sa capacité à être interopérable en termes de plateformes. Puisque cet univers est censé se situer dans la sphère numérique, il serait logique que tout le monde puisse y accéder. Et c’est le cas. On peut entrer dans le Metaverse en utilisant son ordinateur, son téléphone et, plus intuitivement, son casque VR ou AR. En fait, même si vous n’avez pas utilisé de chat rom, il y a de fortes chances que vous soyez toujours dans le Metaverse. Voyons comment cela se passe avec quelques exemples de Metaverse parmi les plus populaires.

Les Métavers historiques du Web 2.0

Le Metaverse est déjà parmi nous, sans encore offrir l’expérience imaginée dans le film Ready Player One. Il existe déjà quelques exemples extrêmement populaires du Metaverse.

Avant de plonger plus profondément dans les différenrs métavers, il est important de poser les bases entre les caractéristiques du métavers d’aujourd’hui, les caractéristiques du Web 2.0 et les caractéristiques émergentes du Web 3.0.

Les premiers mondes ouverts massivement multijoueur (RPG MMO pour les initiés) ou Métavers Web 2.0 :

  • Second Life (2003)
  • Roblox (jouable avec un mod VR)
  • Minecraft (aussi jouable en VR)
  • Fortnite
  • World of Warcraft
  • VRChat et RecRoom
  • ou Horizon Worlds avec ses 300 000 utilisateurs actifs chaque mois en réalité virtuelle et ses 10 000 mondes,
  • Zenith VR, le premier véritable RPG MMO jouable par les possesseurs des principaux casques VR.

Roblox : le papi de 2006 qui fait de la résistance

Roblox premier Metaverse

Roblox premier Metaverse sorti en 2006

S’inspirant fortement des structures du Metaverse, les joueurs de Roblox utilisent des avatars pour se représenter ou devenir des individus complètement différents pour simplement vivre une autre vie dans ce jeu en ligne sur PC ou smartphone.

Si vous avez une vingtaine d’années, vous n’avez probablement pas prêté beaucoup d’attention à cette plateforme de jeu en ligne. Bien qu’elle semble assez basique, Roblox abrite en réalité une communauté qui lui vaut d’être valorisée à 68 milliards de dollars. Avec plus de 47 millions de joueurs actifs dans le monde entier, Roblox possède un large assortiment de mondes qui créent et font progresser les Metaverse.

Bloxburg, une expérience en 3D générée par les utilisateurs où ils peuvent construire leur propre maison, posséder des véhicules et passer du temps avec leurs amis, en est un exemple frappant. Certains joueurs poussent l’expérience encore plus loin en jouant le rôle d’une personne complètement différente.

Au début du mois de novembre 2021, Nike a déposé une série de demandes d’enregistrement de marques qui laissaient entrevoir son intention de vendre des baskets et des vêtements de marque virtuels. Plus tard dans le mois, Nike a annoncé qu’elle s’associait à Roblox pour créer un monde en ligne appelé Nikeland. En décembre, elle a racheté la société de baskets virtuelles RTFKT (prononcez “artefact”) pour un montant non divulgué.

Il est maintenant jouable en VR en utilisant un mod.

Minecraft sorti depuis 2011

Minecraft metaverse sur PC et VR

Minecraft Metaverse sur PC et VR

Minecraft est une autre plateforme de construction de monde qui fait partie du Metaverse. Ce jeu de construction ouvert est joué par des millions de joueurs chaque jour.

Une partie de ce qui rend Minecraft si étonnant est son potentiel créatif. Alors que vous pouvez vous contenter d’assembler une simple maison, certains sont allés beaucoup plus loin. Par exemple, Reporters sans frontières a utilisé la plateforme pour créer une bibliothèque entière qui abrite des articles et des ouvrages qui ont été interdits dans des pays oppressifs.

À noter un mod pour y jouer aussi en réalité virtuelle sur Meta Quest, en attendant son portage officiel.

Fortnite 2017 le métaverse en mode Battle royale

Fortnite le Battle Royal mode métavers

Fortnite le Battle Royal mode métavers

Alors qu’elle a commencé comme une simple Battle Royale, la création d’Epic Game a parcouru un long chemin. Au fil du temps, Fortnite s’est imposé comme une plateforme sociale plus que compétente où les utilisateurs se réunissent pour faire plus que jouer. De nombreux joueurs se sont tournés vers Fortnite lorsque le confinement a frappé la planète à cause de la COVID 19, l’utilisant comme un moyen de socialiser à distance.

Epic reconnaît la portée du jeu et organise continuellement des événements qui donnent vie à cet univers numérique. Qu’il s’agisse de l’organisation d’incroyables concerts en direct avec des artistes comme Travis Scott et Ariana Grande, de l’apparition d’un trou noir sur la carte ou d’enlèvements par des extraterrestres, le jeu a été enrichi de nombreux éléments.

Preuve du potentiel de ce marché en pleine explosion, le PDG d’Epic Game, Tim Sweeney, a récemment commenté le Metaverse en le qualifiant d’opportunité de plusieurs milliards de dollars.

Les métavers en réalité virtuelle RecRoom (2016) VRChat (2017) Horizon World (2021)

Horizon Worlds le metaverse de Meta (Facebook)

Horizon Worlds le Metaverse de Meta (Facebook)

Meta, l’un des exemples les plus marquants à l’heure actuelle de Metaverse jouable en immersion totale grâce à ses casques de réalité virtuelle. Cependant, le géant américain a commencé son voyage dès 2014, lorsque Facebook a racheté Oculus en 2014.

Depuis lors, l’entreprise a poursuivi son projet de création d’univers virtuels. Si vous possédez un Oculus Quest 2 ou un Rift S, vous avez sûrement déjà participé à des jeux VR immersifs comme :

  • VRChat,
  • Rec Room
  • ou Horizon Worlds (à venir en France, déjà jouable aux USA).

Lancé récemment, un MMO RPG en réalité virtuelle le plus avancé a été sur Meta Quest, PCVR et PSVT. Il s’agit de Zenith VR, Sans être encore un véritable métavers et sans monétisation, il pose des bases très intéressantes et devrait progressivement s’améliorer pour permettre des constructions et socialiser davantage.

Bien que ces jeux ne soient pas directement créés par Meta Oculus, ils constituent un moyen incroyable de faire l’expérience du Metaverse et l’un des éléments constitutifs de celui-ci à l’avenir.

Les nouveaux métavers Web 3.0 en 2022

Les métavers ont le potentiel de recréer une économie liée à l’activité de ses communautés d’utilisateurs. On comment à parler de “métanomique” pour économie du métavers.

Il existe de nombreuses opportunités dans presque tous marché.

  • Dans le secteur de la mode, imaginez que vous avez un avatar en ligne et que vous voulez changer ce qu’il porte, vous pourrez acheter des vêtements de marques ou de créateurs, marqués numériquement, que vous choisirez après avoir visité un showroom virtuel.
  • Créer et vendre des œuvres d’arts peintures, musiques, objets. Vous pouvez ainsi créer votre propre petite entreprise, par exemple une galerie d’art où vous exposez vos dernières et meilleures collections, ou un club privé virtuel.
  • Pour l’immobilier, vous pouvez faire fructifier vos terrains virtuels, en y créant une activité, le louer ou l’acheter pour le revendre sur un marché haussier. Vous pouvez consulter l’article avec des exemples et l’évolution du marché des “lands virtuels”.
  • Mais aussi des services de financier, de consultants ou même de livraison à domicile dans le monde réel.

Guide Metavers : les meilleurs jeux Play to Earn 2022 (P2E)

Je termine avec cette catégorie récente de jeux qui vous permettent non seulement d’entrer dans un monde virtuel, mais aussi d’y gagner de l’argent. Ils se basent sur la blockchain et utilisent les crypto monnaies (principalement l’Ethereum).

Les jeux Play to Earn (P2E) 2022

A surveiller également :

  • Wilder World, interagir avec son monde 3D immersif via des jetons non fongibles (NFT) et est également basé sur le très populaire Unreal Engine 5.
  • Boson Portal, qui vise à révolutionner le commerce métavers. Ses partenaires de premier plan tels que Dolce & Gabbana et Asics et la possibilité d’acheter des objets physiques dans le métavers sous forme de NFT.
  • Bloktopia, vous invite dans un gratte-ciel VR à 21 niveaux de Bloktopia, qui agit comme un hub central où les utilisateurs peuvent non seulement jouer, mais aussi accéder à l’éducation cryptographique, à l’immobilier et bien plus encore.
  • Gala Games, qui offre aux joueurs une valeur réelle de leur gameplay.
  • UFO Gaming (UFO).

Mais des jeux encore plus surprenants arrivent aussi :

Decentraland

Decentraland le métavers monétisé

Decentraland le métavers monétisé

Decentraland est l’un des métavers les plus connus à l’heure actuelle. Lancé en février 2020, Decentraland accueillait environ 300 000 utilisateurs actifs mensuels fin 2021.

Le Metaverse Decentraland est construit sur la blockchain Ethereum, et est free-to-play alors qu’il exige que les utilisateurs connectent leurs comptes à leurs portefeuilles numériques pour obtenir l’expérience complète.

Si ceux qui explorent Decentraland peuvent interagir et jouer à des jeux avec d’autres utilisateurs, beaucoup trouvent que le monde virtuel est un endroit attrayant pour les investissements immobiliers numériques.

La plateforme virtuelle possède sa propre crypto-monnaie, MANA, qui se classe actuellement au 34e rang des crypto-monnaies les plus échangées avec une capitalisation boursière de 3,45 milliards de dollars, selon CoinGecko.

La pièce MANA est utilisée sur le métavers comme jeton pour acheter et vendre des propriétés immobilières virtuelles et autres objets de collection, ce qui occupe une grande partie de l’expérience utilisateur sur Decentraland. La parcelle, l’unité de terrain numérique sur la plateforme, est vendue sous forme de jetons non fongibles (NFT). Les parcelles les moins chères sont vendues à environ 5 000 MANA, soit environ 13 000 dollars américains.

La popularité de Decentraland a attiré des investissements de grands noms. JPMorgan a récemment ouvert son salon sur Decentraland, nommé d’après son service de blockchain basé sur Ethereum, Onyx. Le mois dernier, Samsung Electronics a également recréé sa boutique phare de Manhattan sur Decentraland, ce qui a fait bondir le prix de MANA. Sotheby’s possède une galerie virtuelle au sein de la plateforme, tandis que Coca-Cola a organisé une fête sur le toit de Decentraland.

The Sandbox

The SandBox Metaverse

The SandBox le méga Metaverse

The Sandbox est une autre plateforme de métavers qui a connu un succès précoce, tout comme Decentraland. Propriété du développeur de jeux Animoca Brands, basé à Hong Kong, The Sandbox compte plus de 40 millions de téléchargements et 1 million d’utilisateurs actifs mensuels.

The Sandbox est également un métavers axé sur la communauté, construit sur la blockchain Ethereum, et émet sa propre crypto-monnaie dans le métavers, appelée SAND, dont le prix est actuellement d’environ trois dollars américains.

Des biens immobiliers numériques sous forme de NFT sont également disponibles sur The Sandbox, appelés LAND. Les joueurs de The Sandbox peuvent acheter, vendre ou louer des LANDs à des fins lucratives.

Les propriétaires des jetons LAND et SAND ont leur mot à dire dans l’organisation autonome décentralisée (DAO) de The Sandbox qui détermine et régit l’avenir de la plateforme.

En outre, The Sandbox offre aux utilisateurs une grande liberté pour créer et inventer leurs propres jeux et mondes. Certains joueurs qualifient The Sandbox de “crypto meets Minecraft”.

The Sandbox a été reconnue par de nombreux détenteurs de propriété intellectuelle (PI) de renommée mondiale. La liste de ses partenaires comprend la société japonaise de jeux vidéo et propriétaire de la franchise Final Fantasy Square Enix, Atari de RollerCoaster Tycoon, Les Schtroumpfs, et plus récemment l’une des plus grandes agences de musique K-pop, SM Entertainment.

En décembre dernier, SoftBank avait également investi 93 millions de dollars US dans The Sandbox. Plus récemment, Animoca Brands et l’agence de K-pop Cube ont formé une coentreprise nommée AniCube Entertainment pour faire entrer des artistes de K-pop dans The Sandbox en plus de construire un nouveau métavers musical.

Cryptovoxels

Cryptovoxels

Cryptovoxels le Metaverse de l’art

Si l’art est un élément crucial de nombreux métavers, il est au centre de Cryptovoxels et de Spatial. Cryptovoxels est un autre métavers de type Sandbox alimenté par la blockchain Ethereum, où les utilisateurs peuvent acheter des parcelles de terrain et y construire des magasins et des galeries d’art.

Ce dernier point est devenu l’une des principales attractions de Cryptovoxels. Le métavers contient des centaines de galeries d’art numérique qui exposent, notamment le musée B.20 qui présente les œuvres de l’artiste NFT Beeple.

Le métavers Spatial, basé à New York, vise à créer un métavers pour et par les artistes, en s’engageant à construire la plus grande galerie de métavers au monde. Lee Jin-ha, cofondateur de Spatial, a expliqué précédemment que les anciens modes d’exposition de l’art manquaient de moyens de communication entre les artistes et les spectateurs, et il pense que le métavers est la nouvelle réponse.

Des artistes internationaux tels que le producteur Illmind, lauréat d’un Grammy, l’artiste numérique Krista Kim et le sculpteur Ken Kelleher, également connu sous le nom d'”Anchorball”, ont organisé des événements ou vendu des œuvres NFT sur le métavers de Spatial, qui a levé une série B de 25 millions de dollars en décembre dernier.

Somnium Space

Somnium Space

Somnium Space personnaliser votre avatar

Somnium Space est un métavers open-source qui a ouvert ses portes en 2018 et qui met l’accent sur l’expérience de réalité virtuelle (VR). Il émet également sa propre crypto-monnaie nommée CUBE, dont le prix est actuellement de 5,83 dollars américains sur CoinMarketCap. Avec CUBE, les utilisateurs de Somnium Space peuvent louer des terrains et effectuer des paiements pour des jeux et des événements sur le métavers.

Bien qu’il soit disponible sur les PC et les appareils mobiles, Somnium Space note que les joueurs peuvent obtenir l’expérience immersive du métavers grâce aux casques VR. Comme d’autres Metaverses open-source, Somnium Space permet aux joueurs d’acheter, d’échanger et de construire des propriétés sur des terrains virtuels.

En octobre de l’année dernière, Somnium Space a annoncé qu’elle allait lancer son propre matériel de casque VR – la raison de cette intéressante transition est sa détermination à donner aux utilisateurs un contrôle total sur leur expérience du métavers. “En tant que société de métavers décentralisée et ouverte, nous ne pouvons pas permettre à Somnium Space de dépendre des gardiens du matériel pour pouvoir communiquer et s’engager avec nos utilisateurs”, peut-on lire dans son annonce.

Somnium Space a également annoncé que les deux cofondateurs de la bourse de crypto-monnaies Gemini, Tyler et Cameron Winklevoss, seraient ses conseillers officiels. En outre, Somnium Space a décidé de s’associer à la blockchain Solana pour devenir un métavers ouvert multi-chaînes et a accueilli les NFT Solana sur sa plateforme.

 

Quelle est la différence entre Meta (Facebook) et Metaverse ?

Si vous avez compris la section précédente, vous êtes peut-être perplexe quant à l’histoire du Metaverse. Il est facile de penser que Meta est la société qui a créé le Metaverse. Cependant, pour répéter le point précédent, ce n’est pas le cas. Le terme Metaverse a été inventé il y a longtemps, avant même le lancement de Facebook en 2004.

Meta, quant à lui, est un changement de marque de Facebook qui a changé le nom de la société mère à la fin de 2021. Avant même ce changement de nom, Facebook avait commencé à investir dans des technologies immersives comme la réalité virtuelle. Cela a été fait pour commencer à pousser l’idée d’un monde numérique. Selon la société, le changement de nom signifie « la vision de la société de donner vie à Metaverse et le changement de nom est une preuve d’engagement envers cet avenir ».

Notez cependant que cela ne change pas le nom des filiales de Meta (Instagram, WhatsApp) qui resteront les mêmes.

Les interrogations et limites face du Métavers

Cependant, il y a toujours deux côtés à une pièce de monnaie et le Metaverse en a aussi. Bien qu’ils soient naturellement subjectifs, voici quelques-uns des inconvénients du Metaverse qui font l’objet d’un consensus général :

La technologie nécessaire n’est pas disponible partout ni pour tous

J’ai mentionné que l’un des points forts du Metaverse est sa capacité à être accessible depuis de multiples plateformes. Si cela est vrai, la technologie nécessaire pour y accéder se situe toujours dans la tranche des revenus moyens à élevés. Même dans sa version la plus basique, le Metaverse nécessite une connexion Internet rapide et régulière, ainsi qu’un appareil capable d’y accéder.

  • PC ou Mac
  • Connexion Internet stable et rapide
  • Casque de réalité virtuelle ou lunettes de réalité augmentée.
  • Combinaison ou gants haptiques.

Cependant, malgré l’utilisation répandue d’Internet, il existe toujours des régions qui n’ont pas accès à Internet ou dont l’accès à Internet est très coûteux. Si l’on ajoute à cela le fait que de nombreuses personnes n’ont pas de matériel puissant pour accéder au Metaverse, il est difficile pour les gens d’y accéder et encore moins d’en profiter.

Aussi, pour profiter pleinement du Metaverse, une personne devrait idéalement disposer d’un casque de réalité virtuelle, augmentée ou mixte, d’une combinaison intégrale à retour haptique. Cependant, cette technologie n’en est qu’à ses débuts et n’est certainement pas assez abordable et répandue pour être achetée par tout le monde. 

Questions de confidentialité et de sécurité

La vie privée est primordiale en 2022. Étant donné qu’Internet est essentiellement un champ de mines numérique, il est incroyablement facile de tomber dans des arnaques et des pièges. Cependant, plus que l’argent, les données sont la nouvelle monnaie. Les personnes mal intentionnées en ligne sont déterminées à voler les données des utilisateurs et à les revendre dans des endroits louches.

Le Metaverse lui-même sera est une plateforme numérique où des millions de personnes se réunissent déjà pour échanger des aspects de leur vie. La nature humaine est ainsi faite que les gens ont tendance à laisser échapper leurs données personnelles et à se mettre en danger. S’il n’est pas mis en œuvre correctement, le vol de données pourrait être un problème majeur pour le Metaverse. Espérons que les parties prenantes s’efforceront d’y remédier et de garantir la sécurité et la confidentialité des personnes dans le Metaverse.

Pour insister sur ce point, il suffit de se rappeler la brèche de sécurité de Meta (Facebook) en 2021, lorsque les données de plus de 533 millions d’utilisateurs ont été divulguées en ligne. Ce nouvel univers numérique étant manifestement en cours d’élaboration, il faudra un certain temps avant qu’il ne soit à l’abri de tout logiciel malveillant et de toute faille. Il est à espérer que des problèmes tels que la violation de Meta ne soient pas suffisamment fréquents pour que les utilisateurs ne fassent pas confiance à cette technologie à venir.

Cependant, le Metaverse commence à s’appuyer sur la blockchain et les crypto monnaies pour sécuriser au maximum non seulement les transactions financières, mais aussi vos propriétés numériques y compris votre avatar.

Plus de contacts distanciés et virtuels et moins de contact humain réel

Alors que le Metaverse vous permettra potentiellement de parler à des millions d’utilisateurs dans le monde entier, il permet de faire des rencontres sans contrainte de distance. Mais, pourra-t-il, et surtout devra-t-il, remplacer les contacts humains réels ? L’un des principaux inconvénients des technologies immersives est exactement cela : l’immersion. Placés dans un casque, les utilisateurs oublient rapidement la réalité dans laquelle ils vivent pour embrasser ce qui se trouve devant eux. Puisque le Metaverse a pour but d’envelopper complètement les utilisateurs, on peut supposer qu’ils passeront plus de temps à l’intérieur qu’à l’extérieur.

Cela pourrait conduire à une érosion des relations en dehors du Métavers, ce qui aurait l’effet inverse du plan. En outre, si le Metaverse vous permet d’escalader une montagne numérique ou de vous promener dans une forêt, est-il acceptable de renoncer à votre réalité réelle en échange d’une réalité fabriquée ?

 

L’avenir (proche) du Métavers ou Metaverse

J’espère que vous avez maintenant une meilleure idée de ce qu’est le Metaverse. Il commence à modifier le potentiel des jeux massivement multijoueur, mais il ouvre de nombreux champs des possibles dans le télétravail, le divertissement, la création artistique, la publicité, l’immobilier (lands), le commerce digitalisé et même la santé. Le tout avec une immersion de plus en plus forte.

Si vous êtes un utilisateur d’un casque de réalité virtuelle, de jeux vidéo MMO RPG ou des premières plateformes monétisées du métavers, vous connaissez déjà le côté divertissant de ces mondes virtuels. Reste à savoir jusqu’où chacun d’entre nous est prêt à s’évader de la réalité, au risque d’en oublier les plaisirs les plus simples d’un bon barbecue entre amis.

Pour moi, la réussite du métavers repose comme avec les arrivées de la télé, des jeux vidéo, des smartphones dans un subtil dosage entre activité réelle et virtuelle. Une présence responsable des aspects financiers. Mais aussi, la démocratisation du matériel nécessaire que sont les casques VR, les lunettes AR et les combinaisons à retour haptiques.

Le Metaverse et ses monnaies virtuelles semblent être le nouvel eldorado. Gagner beaucoup d’argent avec une faible mise de départ, tout en s’amusant ressemble inévitablement à la promesse faite par les casinos ou les jeux de hasard. Chacun décidera donc de s’y lancer en ayant à l’esprit qu’il est aussi prêt à perdre l’argent qu’il y investit.

Et enfin, espérons que l’aspect ludique ne soit pas totalement submergé par une approche purement mercantile même si l’approche d’un métavers en Play To Earn (P2E) est particulièrement séduisante. Chose intéressante, une première manifestation contre les travers mercantiles devant la boutique virtuelle de Samsung a eu lieu. Paradoxe donc, on retrouve bien en virtuelle les travers du monde réel. Ce que j’appellerai le metatravers !

 

 

Recevez les dernières nouvelles sur la VR, cryptomonnaie et le Metaverse par e-mail

Indiquez-nous votre e-mail pour ne plus rater les nouveaux articles.
Votre e-mail n’est communiqué à personne d’autre !