Envie d’acheter un terrain virtuel, mais pourquoi faire, comment, où, voici le guide complet sur cette opportunité.

Avertissement: les investissements (Metaverse, crypto monnaie) sont risqués. Mais en fait, tous les investissements le sont à des degrés différents. C’est la même chose qu’avec le bitcoin il y a dix ans. Ses variations de valeur ont créées de véritables fortunes, mais aussi ruinées des personnes. Il ne s’agit pas de vous donner des conseils en investissements pour faire de vous des milliardaires (sinon, vous liriez un milliardaire), mais une présentation des possibilités de ce marché.

Acheter un terrain virtuel dans le Metaverse : pourquoi, comment et où ?

 

Le Metaverse est un univers virtuel dans lequel vous pouvez acheter des biens virtuels, de l’art numérique aux mondes virtuels.

Alors pourquoi, comment et où acheter des terrains dans le Metaverse.

C’est quoi un terrain dans le Metaverse ?

En biens virtuels, vous pouvez acheter des vêtements, des avatars, des objets, mais aussi des terrains, souvent répertoriés comme NFT. Ce terrain comme dans la réalité peut vous servir pour vous y installer. Mais il peut aussi devenir un investissement pour le revendre ou le louer à d’autres utilisateurs du métavers.

Par exemple, si vous lancez le métavers The Sandbox sur un navigateur Web, vous ne verrez qu’une carte plate avec des logos de marques éparpillés dans des masses terrestres composées de pixels colorés. Chacun de ces pixels, ou parcelles, est un bien qui vaut de l’argent réel. Cependant, le concept de rareté est une vue de l’esprit puisqu’il n’existe pas vraiment de limite à générer des terrains virtuels. Alors que cela sera le cas en réel. Pour créer de la rareté, les concepteurs de mondes virtuels peuvent limiter le nombre de terrains. Ou comme dans la réalité, le choix de son emplacement peut lui donner un intérêt et donc une valeur variable.

Une façon de voir les choses est de comparer l’achat d’un terrain virtuel à celui d’un nom de domaine ou à l’acquisition d’un bon identifiant sur les réseaux sociaux. Si l’e-mail était notre maison dans le Web 1, et que les profils sociaux, comme une page Facebook ou Instagram – étaient les bases de la maison du Web 2 pour chacun d’entre nous, alors la propriété personnelle sous forme de biens immobiliers virtuels pourrait être la version Web 3.

La différence est qu’au lieu d’être redevable à des fournisseurs ou à des plateformes pour concevoir, réguler et contrôler l’expérience, la propriété Web 3 est destinée à être quelque chose que vous, l’utilisateur final, pouvez construire vous-même.

Quels intérêts d’acheter des terrains virtuels dans le Metaverse ?

Il y a quelques facteurs clés qui rendent les terrains de Metaverse rentables. Tout d’abord, les terrains sont des biens virtuels, leur production et leur entretien ne coûtent donc rien. Deuxièmement, l’offre de terrains pouvant être limitée, ils peuvent être négociés à un prix élevé (ou pas), ici la loi de l’offre et de la demande va s’appliquer comme dans l’immobilier réel.

Terrains virtuels : une opportunité pour les marques

Pour les marques, acheter un terrain virtuel permet de créer un espace beaucoup plus interactif et actif que leurs présences numériques actuelles.

Wendyverse Meta Horizon Worlds

L’espace Wendy’ en VR dans Horizon Worlds de Meta

  • McDonald’s a annoncé ses projets de restaurants virtuels avec la possibilité de se faire livrer en réel (lire l’article).
  • Zatulove, un investisseur de MetaCollective, l’attrait réside dans le potentiel commercial. En tant que partenaire fondateur de Hannah Grey, une société de capital-risque en phase de démarrage spécialisée dans le potentiel des plateformes émergentes pour les marques, Zatulove s’efforce de trouver des moyens d’intégrer le commerce dans ce nouveau paysage. « Il s’agit d’avoir un espace de bureau dans un emplacement de choix. Mais il s’agit en fait de savoir : Pouvez-vous louer ce terrain ? », « Pouvez-vous avoir un magasin ? Pouvez-vous accueillir des événements ? Nous vivons un moment de ruée vers l’or avec l’immobilier virtuel où les gens ne savent pas ce qu’ils vont construire ou comment ils vont le construire, mais ils acquièrent des terrains dans les meilleurs endroits possible pour créer un avenir financier intéressant. » Elle imagine installer des bureaux sur le campus de Meta Collective.De plus, le marché est inexploité ; Zatulove cite les trois milliards de joueurs dans le monde, qui ont l’habitude de passer du temps dans des environnements virtuels. Même si Sandbox n’a pas encore capté leur attention, le potentiel est là. « Ce qui fait le charme de l’immobilier virtuel actuellement, c’est qu’il permet de reconnaître qu’il y a une opportunité à saisir pour soi-même ».
  • PricewaterhouseCoopers (PwC Hong Kong) un des 4 plus grands cabinets d’audit dans le monde a déclaré qu’il envisageait de créer un centre de conseil dans The SandBox, pour aider les entreprises et marques peu familières du Web 3.0 à exploiter les nouvelles opportunités apportées par cette technologie révolutionnaire.
    • La banque JP Morgan (division blockchain Onyx) vient d’acheter un terrain dans Decentraland. Un espace dans lequel elle pourrait propose certains des services financiers nécessaires dans le métavers. Par exemple la gestion de portefeuilles, l’intégration avec les paiements traditionnels et les devises. Mais aussi, le développement d’hypothèques qui un aspect assez important des services financiers, et enfin le financement des terrains virtuels.
  • JP Morgan Onyx Decentraland

    JP Morgan (Onyx) pour des services financiers dans Decentraland

Pourquoi devrions-nous acheter un terrain virtuel ?

Il existe de nombreuses raisons pour lesquelles les gens aiment acheter des terrains. Pour certains, l’immobilier dans le Metaverse est un moyen d’investir, d’acheter et de vendre dans leur avenir. La terre est une ressource limitée, c’est donc un bon investissement qui s’appréciera avec le temps. Pour d’autres, c’est un moyen d’avoir un endroit qui leur appartient.

Les gens aiment acheter des terrains dans les métavers parce que c’est une façon nouvelle et passionnante d’investir dans l’avenir. Le Metaverse Land est un monde virtuel que vous pouvez posséder, et il est possible d’en tirer un profit. Il existe de nombreuses façons de gagner de l’argent avec une parcelle, et c’est un excellent moyen de diversifier votre portefeuille d’investissements en temps réel.

D’aucuns pensent aussi que c’est un moyen de créer un monde nouveau et unique qu’ils peuvent appeler le leur et s’y évader. C’est finalement l’ambition du Web 3.

Pour les particuliers, cela peut permettre de gagner un revenu en jouant à des jeux ou en vendant des produits.

À noter qu’il existe aussi des terrains gratuits comme on en trouvera dans Horizon Worlds de Meta (Facebook) avec un casque de réalité virtuelle (Meta Quest).

Horizon Worlds : terrain gratuit dans le Metaverse de Meta (Facebook)

Horizon Worlds : terrain gratuit dans le Metaverse de Meta (Facebook)

Enfin, les terrains peuvent être utilisés à diverses fins, notamment pour la publicité, les jeux, et soutenir le développement des usages des casques de réalité virtuelle.

Où puis-je acheter des terrains dans le métavers ?

Il existe plusieurs façons d’acheter des terres dans le métavers. La première consiste à acheter un terrain sur une place de marché immobilier en ligne de jeu MMO comme Second Life ou Entropia Universe (lancé en 2003), Roblox (2006) ou encore dans Minecraft (2011).

Mais surtout, vous pouvez acheter un terrain dans les récents mondes virtuels ou Metaverse du Web 3.0 :

Ils offrent des choses différentes aux utilisateurs : des graphismes hyperréalistes, des options de jeu, des communautés de types spécifiques d’adeptes précoces. Par exemple, Snoop Dogg s’est fait une place dans The Sandbox ; Paris Hilton a une île dans Roblox).

Acheter terrain virtuel Metaverse The Sandbox

Acheter terrain virtuel Metaverse The Sandbox

Il existe de nombreuses façons d’acheter des terrains dans le métavers. Vous pouvez acheter des terrains par :

  • Le biais d’échanges de mondes virtuels,
  • De ventes aux enchères en ligne, de sa réalité augmentée
  • Ou directement auprès des développeurs de mondes virtuels.

Lorsque vous achetez un terrain dans le métavers, vous n’achetez pas seulement un bien immobilier virtuel. Vous achetez également la possibilité de construire quelque chose d’extraordinaire et de créer votre propre petit coin du métavers. Avec autant de possibilités, il n’y a pas de limite à ce que vous pouvez faire avec votre terrain.

Quelle est la meilleure terre dans un Metaverse ?

Si vous voulez un mélange équilibré de ressources et d’exploration, alors les Prairies sont un excellent choix. Si vous êtes plus intéressé par l’exploration, alors le désert est une meilleure option. En fin de compte, c’est à vous de décider ce qui est le mieux en fonction de votre projet.

La meilleure façon de trouver un terrain qui réponde à vos besoins est de chercher parmi les nombreuses options disponibles et de comparer les prix. Vous pouvez également trouver des terrains déjà développés, ou choisir de développer votre propre terrain à partir de zéro.

Comment acheter un terrain dans le Metaverse ?

Acheter des terres ou des terrains dans le Metaverse est une activité très populaire dans la communauté du Web 3. Chaque terrain du métavers est unique à sa manière. Chaque propriétaire de terrain est convaincu que son terrain est le meilleur du Metaverse. Nous supposons que, quel que soit le terrain que vous achetez, il sera « le meilleur terrain du Metaverse ».

L’achat d’un terrain dans un Metaverse se fait classiquement en cinq étapes :

  • Sélectionner le Metaverse
  • Choisir le terrain
  • Créer un portefeuille Crypto pertinent
  • Effectuer l’achat
  • Vérification des transactions sur la blockchain.

Je vous présente en détail les manières d’acheter des parcelles dans 3 Metaverse : Decentraland, The SandBox et OpenSea.

Acheter un terrain virtuel dans Decentraland

Acheter terrain dans Decentraland

Acheter terrain dans Decentraland avec MANA

Decentraland (guide complet) est un projet de Metaverse très bien noté. Sa crypto-monnaie native, MANA, est régulièrement en tête de la liste des monnaies du métavers.

Decentraland prend en charge l’inscription via le portefeuille Metamask et les achats avec MANA.

MANA est disponible sur les principales plateformes d’échange de crypto-monnaies, notamment Coinbase, Binance, Huobi, etc. Vous devez donc acheter des MANA sur l’une de ces plateformes disponibles et les envoyer à Metamask. En outre, vous aurez besoin de quelques ETH pour payer les frais de transaction.

Enfin, vous pouvez sélectionner la parcelle et cliquer sur acheter ou placer une enchère. L’enchère vous permet de proposer le prix que vous jugez bon avec une date d’expiration, laissant au propriétaire le soin de l’accepter ou de la laisser passer.

Acheter land virtuel dans The Sandbox

Achat de terrain virtuel The Sandbox

Achat de terrain virtuel The Sandbox

The Sandbox (voir le guide) est, après Decentraland, le meilleur projet de métavers dans lequel il est possible d’acheter des terres. C’est personnellement celui que je préfère. Vous pouvez régulièrement y rentrer gratuitement avec les saisons bêta ouvertes (voir la présentation de la Saison 3).

Sandbox permet de s’inscrire avec une variété d’options comme Metamask, Coinbase et Bitski. En outre, vous pouvez vous connecter via Facebook, Google et Twitter pour utiliser le porte-monnaie Vinyl pour l’inscription.

La méthode pour acheter des biens immobiliers dans The Sandbox est similaire à celle de Decentraland. De même, vous devez disposer de sa crypto native, SAND, et de quelques ETH, pour effectuer l’achat.

Après avoir chargé votre portefeuille de crypto SAND, vous pouvez parcourir les sections LANDS sous l’onglet MARKET pour faire votre choix.

Ensuite, il ne vous reste plus qu’à cliquer sur le bouton “Acheter maintenant” et à signer la transaction dans votre portefeuille.

Acheter des lands dans OpenSea

Acheter terrain virtuel dans OpenSea

Acheter terrain virtuel dans OpenSea avec votre CB

Opensea est une solution unique pour échanger des biens dans plusieurs Metaverse. Il suffit de sélectionner le monde virtuel de votre choix, de choisir la parcelle, et de procéder à l’achat. Vous devriez également cliquer sur ce signe de redirection pour vérifier les détails sur le marché réel du métavers avant d’acheter.

Par exemple, vous pouvez facilement y acheter les terres de The Sandsbox.

Opensea facilite les choses en mettant tout sur un seul site. En outre, vous pouvez acheter directement pour une cryptocurrency spécifique dans Opensea avec votre carte de crédit sans avoir besoin de l’acheter à un échange et ensuite transférer.

Est-ce vraiment rentable d’acheter un terrain virtuel ?

Néanmoins, pour l’instant, les grands gagnants de la vente de terrains sont les plateformes et les développeurs, qui collectent ainsi les dollars d’investissement des premiers acheteurs.

Animoca Brands, la société à l’origine de The Sandbox, a récemment annoncé qu’elle valait désormais 5 milliards de dollars, contre un peu plus de 2 milliards en 2021. Roblox, un univers de jeu plus établi, est entré à la Bourse de New York en mars 2021, avec une valorisation de 42 milliards de dollars. Selon un rapport de recherche, les mondes de jeux virtuels pourraient à eux seuls valoir 400 milliards de dollars d’ici 2025, et le secteur plus large des métavers plus de 1 000 milliards de dollars.

Bon nombre des premiers acheteurs de biens immobiliers virtuels sont doublement investis. Dans les plateformes elles-mêmes et par le biais de jeux personnels comme les DAO qui achètent et développent de nouveaux terrains. De sorte que leur optimisme est en fin de compte intéressé.

Le fonds de Steinwold, par exemple, investit à la fois dans des plateformes et dans des propriétés individuelles.

Pour moi, cette nouvelle technologie (terrains virtuels et plus globalement les NFT) devrait représenter une vraie évolution et de formidable opportunité pour les marques et les particuliers. Mais elle n’en est qu’à ses débuts. On sait que l’adoption du Metaverse par le grand public, comme n’importe quelle nouvelle technologie, pourrait prendre une dizaine d’années.

Aussi, investir dans des terrains virtuels est certainement une option à envisager sur un moyen ou long terme. À court terme, pour les entreprises cela est un moyen de faire quelques coups de communication. Mais l’appétit est là pour les investisseurs du web3. Selon CNBC, les prix des propriétés virtuelles ont augmenté de 500 % depuis la transition très médiatisée de Facebook vers Meta. Dans certains mondes virtuels, les terrains sont déjà aussi chers qu’une maison dans le monde réel.

Après tout, on préfère tous être propriétaire que locataire, surtout si le bien prend de la valeur.

 

Recevez les dernières nouvelles sur la cryptomonnaie et le Metaverse par e-mail

Indiquez-nous votre e-mail pour ne plus rater les nouveaux articles.
Votre e-mail n’est communiqué à personne d’autre !