Sélectionner une page

Cybershoes des sur-semelles pour marcher en réalité virtuelle

Cybershoes des sur-semelles pour marcher en réalité virtuelle

Cybershoes avis test prix de la solution pour marcher en réalité virtuelle (tout en restant assis).

Cybershoes des sursemelles pour marcher en réalité virtuelle

Prix : 372 € | Cybershoes (Autriche)

SI comme moi vous vous amusez depuis quelque temps avec un casque de réalité virtuelle (Un Oculus Quest pour moi, la V2 arrive bientôt), vous avez eu surement envie d’utiliser vos jambes. C’est là que des entreprises comme Cybershoes et leurs produits entrent en jeu. Un produit original puisqu’il s’agit de simuler ses déplacements réel en mode “ roomscale ” (échelle de la pièce), tout en restant assis.

Design et qualité

Les cybershoes offrent un certain nombre d’options en ce qui concerne leur produit. Dans la boîte assez lourde et volumineuse, on trouve :

  • Les Cybershoes (sorte de sur semelles) avec un récepteur sans fil pour votre PC,
  • le Cybercarpet (un tapis de sol qui vous servira aussi comme zone de jeu en usage normal)
  • le Cyberchair (une chaise pivotante avec un bon vérin)
  • et le gaslift, un système de gestion des câbles et tous les fils nécessaires pour le faire fonctionner.

Cybershoes unboxing

Les Cybershoes a proprement dire sont des sur semelles en plastique rigide très épais et robuste. C’est également le cas pour la roulette placée dessous et qui sert à enregistrer vos mouvements. Cela en fait, une sorte de patins à roulettes connectés.

Afin de les garder bien place, je vous conseille de mettre des baskets ou des ballerines (plutôt que pieds nus). Pour les adapter à vos pieds, il y a un système de fixation très bien fait ressemblant à celui des chaussures de ski. La fixation est légèrement rembourrée sur la zone du coup de pied. Le tout étant fixé à la semelle avec d’épaisses attaches en caoutchouc de chaque côté. Celles-ci sont également réglables en hauteur pour encore mieux s’ajuster.

Les chaussures se rechargent en 3 heures via micro USB, pour une autonomie autour de 8 heures.

Le Cyberchair est en réalité plus un tabouret qu’une chaise. Son assise est recouverte d’un tissu simili cuir, qui lui donnera un certain cachet, mais sans le confort d’un fauteuil gamer. Il a une base solide pour encaisser les mouvements rotatifs répétés. Et surtout, un système de levage à gaz très réactif pour ajuster la chaise à la bonne selon la distance entre le creux du genou et la voute plantaire.

Passons à la Cybercarpet. Il s’agit tout simplement d’un morceau de moquette rond, bien épaisse et résistante aux passages intensifs. Sa particularité est qu’il est sans électricité statique contrairement au tapis classique. Un accessoire que je conseille toujours pour jouer en VR. Le cercle me servant de repère tactile dans l’espace.

Fonctionnalités Cybershoes

  • Immersion avancée par le mouvement naturel. Les Cybershoes sont capables de vous immerger dans une expérience permettant de contrôler vos mouvements en jeu en marchant réellement sur place.
  • Suivi directionnel précis. La vision est indépendante de la direction de marche des Cybershoes, ce qui signifie que vous pouvez observer pleinement votre environnement lorsque vous marchez, vous esquivez ou vous vous penchez pour ramasser des objets grâce au suivi de mouvement très précis des Cybershoes.
  • Suivi d’activité. Vous peuvez désormais suivre leur activité physique tout en utilisant les Cybershoes et déterminer la distance de leurs trajets virtuels.
  • Une solution qui réduit le mal des transports : Pendant que les jambes de l’utilisateur bougent et que sa tête rebondit dans un mouvement qui ressemble à la marche réelle, les Cybershoes peuvent réduire de manière significative le mal des transports.

Casques compatibles avec les Cybershoes

Oculus Rift, Oculus Rift S, Oculus Quest, Oculus Quest 2, HTC Vive, Vive Pro, Vive Pro Eyes, Vive Wireless, Vive Cosmos, HP Windows Mixed Reality, Samsung Odyssey +, Medion Erazer, Lenovo Explorer, Acer Windows Mixed Reality, Dell Visor, Valve Index, Pimax, VR Gaming PC.

Installation et configuration

En ce qui concerne l’assemblage, vous commencerez par construire la Cyberchair, c’est vraiment simple et c’est comme construire une chaise de bureau. Fixez le niveau de contrôle du vérin à gaz à la base du siège avec les vis fournies, puis fixez le vérin à gaz à la base de la chaise et placez le siège sur le dessus et c’est tout.

Vient maintenant la partie la plus délicate, puisque vous êtes en rotation lors de l’utilisation de ces derniers, il est recommandé d’utiliser un système de poulie pour la gestion de vos câbles afin d’éviter que les fils ne touchent le sol. Ce système est fourni dans le cadre du kit gaslift, mais vous devrez le suspendre vous-même.

Cette partie peut nécessiter un peu de préparation et surtout de déterminer une zone de jeu fixe. Personnellement, je vous conseille de prendre le petit kit de poulies de chez Kiwi Design (bien pratique en mode Link sur Quest).

Une fois la configuration matérielle faite, on passe à la partie logiciel. Vous devrez maintenant configurer les Cynershoes sur votre PC. Bonne nouvelle, c’est très simple. Rendez-vous sur Steam et téléchargez le logiciel pour Cybershoes, puis installez-le comme n’importe quel programme. Branchez le récepteur et allumez les chaussures.

Ouvrez ensuite Steam VR, et vous devriez voir le logo de Cybershoes.

Cybershoes avis

Comment mettre en “ marche ” les Cybershoes

  1. Installez l’application Cybershoes disponible en téléchargement gratuit sur Steam.
  2. Connecter le récepteur
  3. Assurez-vous que les deux LED clignotent sur le récepteur.

Avant d’entrer dans les jeux, il est recommandé d’aller sur le tableau de bord de Steam, de cliquer sur Cybershoes et de les calibrer afin qu’ils fonctionnent correctement. Ce faisant, les jeux que vous lancez devraient trouver les Cybershoes et ils devraient fonctionner tout de suite sans qu’il y ait de problème. Cependant, si vous trouvez que le jeu ne fonctionne pas, vous pouvez aller dans les paramètres et les commandes et télécharger la liaison Cybershoes si elle est disponible.

Les jeux VR compatibles Cybershoes

Pour faire simple, tous les jeux sur Steam VR autorisant le “ déplacement libre ” sont compatibles. C’est le cas de Skyrim VR, Fallout 4 VR, Arizona Sunshine, et bien d’autres encore.

Actuellement, plus de 50 jeux VR ont été testés et approuvés par Cybershoes.

Exemples des jeux jouables avec les Cybershoes et Steam :

  • Half Lyfe Alyx
  • Skyrim, Asgard’s Warth
  • Walking Dead Saints and Sinners
  • The Forest VR
  • Espire 1
  • TheWizards
  • Blade and Sorcery
  • Boneworks, Stormland
  • No Man’s Sky,
  • DOOM,War Dust
  • Arizona Sunshine, Fallout 4 VR,
  • Onward, Pavlov, Contractors, Zero Caliber, Stand Out VR Batlle Royale
  • Altspace VR, RecRoom, VRChat

Jeux compatibles Cybershoes

Astuces de paramétrages des Cybershoes

Vous avez deux options pour suivre l’affichage soit sur la tête (HMD), soit suivre les Cybershoes, chacune rendant différente l’expérience de jeu.

Si vous utilisez l’option “ follow HMD ”, où que vous regardiez, vous marcherez dans cette direction. Mais cela implique de tourner la tête pour regarder dans la direction ou vous marchez (assis.

Si vous utilisez l’option “ follow the Cybershoes ”, cela vous permettra de regarder autour de vous tout en marchant. Je préfère nettement cette option pour les jeux de combats.

Maintenant, une chose importante dont vous devrez tenir compte avec les Cybershoes, c’est que bien qu’ils soient utilisés en position assise, ils impliquent un effort physique réel. En gardant cela à l’esprit, vous vous fatiguerez en utilisant le produit. En le jouant pour réviser, nous avons constaté que toutes les trente à quarante minutes, nous avions besoin d’une pause. Cependant, une chose agréable est que si vous voulez continuer à jouer, vous pouvez simplement prendre la relève avec le mouvement analogique habituel de vos manettes. Vous n’avez donc pas à arrêter de jouer si vous ne le voulez pas pendant que vous reposez vos jambes.

L’immersion et les avantages

Alors qu’il s’agit d’un appareil fixé à vos chaussures, il n’est pas possible de placer tout votre poids sur les Cybershoes. Et encore moins de se tenir debout avec. Pour cela d’autres projets sont en cours, dont des bottes, mais qui ne seront a priori que pour une utilisation professionnelle.

Il est donc obligatoire d’utiliser un fauteuil rotatif et de bien placer les câbles au-dessus de vous. Là où l’on pourrait penser que le jeu assis peut être une rupture d’immersion, le fait que vous effectuez toujours un mouvement de marche tout en tournant, l’immersion est vraiment bonne. Évidemment, cela ne fonctionnera pas pour des jeux comme Fit Vr.

Au final, l’un des avantages est que vous devez effectuer physiquement le mouvement de marche pour vous déplacer dans les jeux, ce que je trouve paradoxalement très immersif en étant assis.

 

Avis Cybershoes

Marche assis c'est possible en VR
  • 8/10
    Gameplay - 8/10
  • 7.5/10
    Immersion VR - 7.5/10
  • 6/10
    Connectivité (nécessite un PC et de réglages) - 6/10
  • 8.5/10
    Confort d'utilisation - 8.5/10
  • 6.6/10
    Rapport Qualité/Prix - 6.6/10
7.3/10

Avis Cybershoes

Le principe est donc de jouer assiss, mais de faire croire au casque VR que ‘lon est debout en utilisant les Cybershoes pour simuler les déplacements des pieds.

J’aime cette phrase : assis,  je cours, je marche dans toutes les directions avec des mouvements de tête indépendants de ceux des pieds, c’est naturel, donc pas de mal des transports car j’utilise mes jambes et mes pieds pour me déplacer en position assise. L’intérêt est donc d’utiliser des déplacements physiques simulés sur une  petite surface disponible.

Le petit siège rotatif est de bonne qualité (et résiste à une masse généreuse comme la mienne). De même, la finition des chaussures VR est excellente grâce à un solide mécanisme de courroie à cliquet. L’installation a été facile, tout s’est déroulé sans problème, mais j’ai eu quelques problèmes pour les faire fonctionner avec Half Life Alyx.

Les plus

  • Un système de déplacement immersif et amusant
  • Une configuration simple (après le traitement des câbles)
  • Compatible avec la plupart des casques VR
  • Un moyen surprenant pour se dépenser (plus physique que le pouce sur le joystick)

Les moins

  • Prix relativement élevé
  • Jeux compatibles Steam VR (mais code ouvert aux développeurs pour l’intégrer)
  • Nécessite un PC
  • Temps d’adaptation

A propos de l'auteur

Rodolphe Degandt

Conçu en plein mai 68, il en garde cet esprit de changement dans la bonne humeur. Ce digital boomer découvre l'informatique à 10 ans avec un ZX81 de 1ko ! Depuis, plus de 22 certifications obtenues pour rester connecté . Aujourd'hui, ce quincado accompagne des entreprises dans leur transformation digitale et forme des étudiants et des professionnels , toujours animé par la même passion. Avec l'arrivée des objets connectés et des enceintes vocales, (auteur du guide sur le casque VR Oculus Quest et du premier Guide Amazon Echo en français), il partage ses essais, découvertes et avis sur le blog Stylistme.com. Le seul moment où il se déconnecte totalement est lorsqu'il est sur son kayak entre Bougival et Nanterre.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

Abonnez-vous

Indiquez votre e-mail pour ne plus rater les nouveaux articles.(votre email n'est communiqué à personne d'autre)