Apple HomePod les défauts dont personne ne parle par Rodolphe Degandt Date de la dernière modification: 17 Mar 2018

Apple HomePod les défauts dont personne ne parle

Apple HomePod est sortie officiellement vendredi 9 février aux États unis en mettant en avant la qualité sonore de son enceinte connectée. Apple ne met pas l’accent sur l’assistant vocal Siri parce qu’il est toujours en dessous des performances d’Amazon Alexa et Google Assistant. Cette situation explique parfaitement les prévisions des ventes des assistants personnels vocaux que je vous présentai il y a quelques jours.

Perte de confidentialité et faille de sécurité

Ainsi, Apple a aussi oublié que Siri sur Apple HomePod ne sait pas faire la différence entre les différentes voix des utilisateurs.

Pour certains ces aspects n’auront pas l’air très importants. Mais si vous cliquez simplement sur oui lors des différentes étapes de l’installation, n’importe qui peut littéralement demander au HomePod d’envoyer ou de lire vos messages texte. Plus précisément, HomePod lira juste vos textes à n’importe qui, si votre téléphone est sur le même réseau Wi-Fi. Si votre HomePod est dans la cuisine et que vous êtes au sous-sol, n’importe qui peut simplement accéder à vos messages parle HomePod. Si vous avez des enfants, ils peuvent envoyer des SMS à n’importe qui quand vous êtes dans la salle de bain et vous ne pouvez pas l’arrêter.

C’est la sécurité de base et la vie privée. C’est fantastique lorsque vous pouvez accéder à des informations personnelles comme des messages texte et votre agenda en mains libres sans avoir votre téléphone à côté de vous. Cependant, les haut-parleurs intelligents sont des appareils communautaires. Cette commodité devient un problème lorsque n’importe quel invité de votre maison a les mêmes données et l’accès aux applications que vous.

Google Home avait un problème similaire lors de son lancement.

Rappelons que Google Home avait un défaut similaire au lancement et il leur a fallu six mois pour le corriger. La correction consistait en une nouvelle fonctionnalité qui permettait aux utilisateurs de se distinguer par la voix et qui ne rendait certaines informations disponibles que sur la base d’une signature vocale. Le problème initial était principalement lié à la visibilité dans le calendrier du propriétaire du dispositif et à d’autres renseignements sur le compte. Apple aurait dû le voir et s’assurer que ce n’était pas un problème pour un appareil qu’ils ont lancé 15 mois plus tard. C’est une erreur non forcée.

Attention ces risques existent aussi sur votre iPhone

Apple HomePod a un défaut dont personne ne parleIl existe plusieurs manières de parler à Siri, notamment en appuyant sur le bouton principal ou latéral de votre appareil, en vous connectant à un casque ou à votre voiture, ou en utilisant « Dis Siri ».

Un faille de sécurité similaire existe sur l’iPhone lorsque Siri est en mode toujours activé. N’importe qui peut prendre votre iPhone verrouillé et envoyer des messages texte et téléphoner en votre nom…  Une bonne idée pour faire des blagues, mais aussi pour nuire.

  • Si vous possédez un iPhone 6s ou un modèle ultérieur, maintenez le bouton principal enfoncé et dites ce que vous devez dire. Sur certains appareils, vous devrez peut-être attendre que Siri s’affiche avant de pouvoir formuler votre demande.
  • Si vous possédez un iPhone X, maintenez le bouton latéral enfoncé et énoncez votre demande.

Ici pas de soucis, l’action déclenchante Siri est manuelle. Mais vous pouvez configurer et utiliser Siri sans appuyer sur le bouton principal ou latéral.

Configurez et personnalisez l’usage de Siri uniquement avec votre voix sur votre iPhone

Vérifier donc dans Réglages > Siri et recherche > détecter « Dis Siri ». Pour configurer la reconnaissance de votre voix, vous allez alors prononcer une série de phrases commençant par « Dis Siri ». Une fois, votre voix personnelle enregistrée Siri ne se déclenchera plus que pour vous.

Sur HomePod, vous pouvez vous protéger en limitant l’accès à Siri.

Cela semble aller à l’encontre de l’objectif d’un assistant à commande vocale et nous ramener à une interaction mains en premier au lieu de voix en premier. Une solution de signature vocale est une bonne façon d’aborder ce problème. Je suis sûr que nous pourrions débattre de la question de savoir s’il s’agit d’une fonctionnalité ou d’un bug, mais étant donné qu’Apple se positionne sur le marché comme leader en matière de protection de la vie privée, cette question se démarque comme hors marque.

Je continue de croire qu’Apple peut et aura probablement un rôle important à jouer sur le marché des haut-parleurs intelligents. C’est le type de faux pas qui devrait soulever des inquiétudes au sujet de l’inattention aux détails dans l’expérience utilisateur. C’est censé être la force d’Apple. Pour l’instant, je conseille aux nouveaux possesseurs d’un HomePod de restreindre l’accès HomePod à la messagerie texte. Mais on ne s’arrête pas là dans les défauts d’Apple HomePod.

Apple HomePod ne fonctionne pas avec les téléphones Android

Les spécifications techniques officielles du HomePod ont maintenant été publiées sur le site web d’Apple (via Engadget). La bonne nouvelle est que le haut-parleur prend en charge Bluetooth 5.0. La mauvaise nouvelle, c’est que les spécifications montrent que le streaming audio provenant d’applications tierces comme Spotify n’est disponible que via AirPlay d’Apple à partir de périphériques tels que l’iPhone, iPad, iPod touch, Apple TV et Mac PC. Cela signifie que si vous avez un smartphone Android, vous ne pouvez pas diffuser l’audio en streaming à partir de celui-ci sur le HomePod, même si la version Android de l’application Apple Music est installée sur votre téléphone.

Pour aggraver les choses pour les propriétaires de matériel non Apple, vous ne pouvez configurer le HomePod qu’avec un périphérique fonctionnant sur iOS 11 ou supérieur. Encore une fois, cela signifie que vous devez posséder un iPhone, un iPad ou tout autre appareil iOS 11 pour que le HomePod fonctionne. Le HomePod prendra en charge le streaming audio directement depuis Apple Music, ainsi que tout achat de musique iTunes, l’audio de votre iCloud Music Library (si vous avez un abonnement Apple Music ou iTunes Match), les services de radio en direct Beats 1 et l’application Podcasts. Si vous diffusez une application tierce depuis des périphériques Apple vers le HomePod, comme Spotify, elle ne pourra pas prendre en charge les commandes vocales via l’assistant numérique Siri du haut-parleur.

Tout cela signifie que le HomePod est strictement destiné aux propriétaires de matériel Apple, et que les fans de téléphones Android, de tablettes ou de PC Windows sont laissés pour compte. La bonne nouvelle, c’est qu’il y a beaucoup d’enceintes sans fil de haute qualité qui sont beaucoup plus flexibles en ce qui concerne les sources audio et les périphériques matériels. Il est possible qu’Apple puisse publier des mises à jour du HomePod pour permettre l’utilisation de périphériques non Apple comme sources audio, mais nous ne tiendrons pas notre souffle pour que cela se produise bientôt.

AirPlay n’est pas sécurisé nativement avec HomePod

Si Apple Music & Podcasts et iTunes peuvent être diffusés nativement sur HomePod, tout le reste nécessite AirPlay – le protocole audio et vidéo de streaming d’Apple. Est-ce que cela signifie que n’importe qui peut se faufiler chez vous et lancer un porno en streaming via votre HomePod? Oui ! si vous ne verrouillez pas tout dans l’application Home (Maison pour nous les français).

Alors, comment contrôler qui peut accéder à AirPlay sur votre HomePod ?
Vous pouvez définir des permissions pour votre AirPlay sur votre HomePod à l’aide de l’application Home.

  • Lancez l’application Home sur l’écran d’accueil de votre iPhone ou iPad.
  • Tapez sur le bouton Ajouter, en haut à gauche, ressemble à l’aiguille de la boussole de géolocalisation (pas encore actif en France)
  • Tapez sur Autoriser l’accès aux enceintes dans la section Enceintes.
  • Tapez sur:
    • Tout le monde doit permettre un accès sans entrave.
    • N’importe qui sur le même réseau pour permettre à n’importe qui qui est sur votre réseau Wi-Fi local.
    • Uniquement les personnes partageant cette maison pour n’autoriser que les personnes avec qui vous avez partagé votre maison dans HomeKit.
  • Tapez sur Mot de passe requis si vous souhaitez une sécurité supplémentaire.
  • Touchez sur le mot de passe pour le modifier.

 

Note Apple HomePod

Pourquoi avoir reporté la commercialisation de décembre 2017 à février 2018 si ce n’était pour résoudre ces aspects ? Espérons que ces défauts seront corrigés pour la sortie en France !

En attendant, je dégrade ma note sur l’enceinte Apple de 4,5 à 3,9. Pour l’instant je préfère donc la Sonos One pour le son ou l’excellente JBL Link 20 (pour tout).

[ajax_load_more]

 

 

Apple HomePod les défauts dont personne ne parle was last modified: by