Sélectionner une page

Elite Dangerous épopée spatiale multijoueur en réalité virtuelle

Elite Dangerous épopée spatiale multijoueur en réalité virtuelle

Elite Dangerous l’épopée spatiale la plus complète en modes solo multijoueur ou coopératif en réalité virtuelle.

 

Elite Dangerous épopée spatiale multijoueur en réalité virtuelle

Prix : 24,99 € – 29,99 € – Gratuit (19/11/2020-26/11/2020) | Studio Frontier Developments

Lancé en avril 2015, Elite Dangerous fait aujourd’hui encore référence dans les jeux d’aventure spatiale. Pour moi, il prend encore plus d’intérêt grâce à sa compatibilité avec les casques de réalité virtuelle. Partez à l’aventure dans une galaxie impitoyable dans une immersion totale. Dès 2016, il est devenu jouable avec un casque PCVR.

 

Scénario et gameplay Elite Dangerous VR

Le jeu développé par Frontier Developments s’apparente davantage à une expérience de simulation et d’exploration plus qu’à un pur jeu de combat spatial. Ici, vous ne vous faites pas que cous battre contre les autres joueurs, vous effectuez votre checklist avant le décollage, manœuvrez individuellement les propulseurs, assurez les opérations d’amarrage. Mieux, vous commercez ou optez pour des actions de piratage pour vous enrichir et faire évoluer votre vaisseau.

Vous commencez le jeu avec un petit vaisseau et quelques ARX (la monnaie galactique). Votre objectif est de vous développer pour gagner le fameux rang d’Elite.

elite dangerous test

Un simulateur de vol réaliste encore plus immersif en VR

Elite Dangerous est l’un des simulateurs de vol de vaisseaux spatiaux les plus réalistes et immersifs. En tout cas, tel que j’imagine le pilotage d’un vaisseau spatial par comparaison aux simulateurs de vol d’avions classiques. Cela implique que ce jeu vous demandera une véritable phase d’apprentissage de chacune de ses options avant de partir vers l’infini et l’au-delà.

Par exemple, vous devrez vous entrainer au décollage pour sortir proprement et rapidement de votre baie d’amarrage. Même avec quelques heures de pratique, il vous arrivera d’avoir encore quelques difficultés.

En réalité, plus on joue, plus on prend de plaisir par la gratification de réussir de plus en plus d’actions différentes. Et c’et là aussi une force de ce jeu spatial, il devient vite addictif (ou on abandonne).

L’ajout d’un casque VR permet de vivre cette expérience intense, de niveau simulateur, et de la faire progresser encore davantage de façon massive. Je peux me pencher en avant dans le cockpit et tourner la tête pour voir différents panneaux et écrans d’information, au lieu d’appuyer sur une touche de raccourci qui désactive le reste de mon interface. Avec l’édition Deluxe, elle inclut même l’intégralité de l’extension Horizons, qui vous permet de commencer à vous poser sur des planètes et à les explorer. La réalité virtuelle est absolument la meilleure façon de jouer à ce jeu.

Immersion totale

Une fois que vous êtes hors de la plage de verrouillage de la masse de la station, vous pouvez enclencher votre commande de déplacement du cadre. Il s’agit de la version Elite d’un moteur de poussée quantique, qui vous permet d’entrer en mode de vitesse Supercroisière ultrarapide pour naviguer dans le système stellaire immédiat, ou d’activer un saut hyperspatial vers un système stellaire environnant. Si vous n’avez pas joué à Elite en VR avec la configuration mentionnée ci-dessus, votre première expérience d’un saut hyperspatiale ne vous rendra pas service en essayant de le décrire. Si vous l’avez fait, cependant, vous vous souviendrez sans doute de la première fois où vous avez entendu ce compte à rebours de cinq secondes et que vous vous êtes senti vous enfoncer dans votre fauteuil alors que les lumières de la galaxie se sont brouillées en une hallucination cosmique au moment du départ.

L’autre aspect d’un saut dans l’hyperespace en VR, qu’il est tout aussi difficile d’expliquer sans l’avoir vécu, est la sortie de l’hyperespace et la proximité impressionnante de l’une des nombreuses étoiles. L’énormité de ces corps célestes est écrasante, ainsi que la peur de tomber trop près de l’un d’entre eux par accident. Après 40 heures et des soirées marathon à cartographier des systèmes stellaires et des planètes entières, sortir de l’hyperespace pour se retrouver face à face avec l’un de ces orbes géants en flammes me laisse toujours sans voix.

Voir la vidéo de présentation Elite Dangerous

Seul l’Élite persévère dans l’obscurité pour trouver la lumière

Clairement (j’espère que vous appréciez cette citation), Dangerous Elite mérite de persévérer, car je dois vous avertir que de nombreux joueurs ont abandonné avant d’avoir terminé le tutoriel des cinq missions. Cela est dû en grande partie à la liste abyssale des commandes disponibles pour presque chaque partie de votre vaisseau.

L’autre élément dissuasif majeur pour investir des dizaines ou des centaines d’heures dans Elite est que le jeu est parfois brutalement impitoyable. Comme il s’agit d’un jeu persistant en ligne uniquement, il n’y a pas d’option de chargement rapide si vous dites : “ Hyperespace sauter vers une étoile lointaine, tomber soudainement en panne de carburant et se retrouver bloqué au milieu d’un trou noir ”. Bien sûr, vous pouvez autodétruire votre vaisseau – ce qui vous rendra une station spatiale – mais cela vous fera également perdre toute votre cargaison et les progrès de l’exploration depuis votre dernier départ d’une station, et vous coûtera des frais d’assurance élevés pour le remplacement de votre vaisseau spatial et de votre équipement.

Peut-on jouer à Elite Dangerous de manière occasionnelle ?

C’est pourquoi, comme le savent tous ceux qui ont joué ou fait des recherches sur Elite, les joueurs passent souvent des jours, des semaines ou – dans certains cas – des mois, bloqués dans un abîme presque infini, en attendant d’être secourus par l’un des groupes d’approvisionnement en carburant du jeu. Ce genre d’engagement dépasse de loin les limites de mon temps libre, la question est donc de savoir si vous pouvez profiter d’Elite : Dangerous comme joueur occasionnel ?

La réponse est simple : Yes, BUT ! (c’était ma réponse préférée en cours d’anglais au collège) Oui, car on s’améliore au fur et à mesure et les automatismes une fois acquis restent.

Cependant je conseille d’avoir une bonne configuration matérielle pour profiter pleinement du jeu. Avec mon fauteuil gamer, mon micro-casque et mes manettes Hotas, je suis confortablement installé avec mon Q1 sur la tête branchée à mon PC. Le casque de réalité virtuelle apporte un vrai plaisir à tourner la tête pour regarder à travers les fenêtres supérieures ou latérales de votre vaisseau spatial. Le fait de jouer de temps en temps, mais avec un bon équipement permet d’associer des commandes aux nombreux boutons et emplacements de modification et d’activer les propulseurs verticaux, horizontaux et latéraux avec une facilité incroyable.

Elite Dangerous configuration Hotas

Vous pouvez choisir d’explorer en solo, multijoueur ou en mode coopératif. Dans les différents modes, vous explorez toujours la même galaxie sans fin. Mais, je conseille vivement le mode solo est pour se lancer dans l’univers sans craindre d’être réduit en miettes par les pirates spatiaux. Le meilleur de cette option est que vous pouvez changer de mode à tout moment, donc si vous voulez passer les premières heures à vous adapter à une toute nouvelle configuration de manettes et à des commandes certes complexes, le jeu ne vous punira pas de vouloir vous frayer un chemin à travers les champs de météorites.

 

Casque VR compatibles Elite Dangerous

Pour en profiter pleinement en réalité virtuelle, vous aurez besoin d’un PC gamer avec puce i7+, une carte Nvidia GTX 970 (minimum), 25 Go d’espace disponible, une connexion internet haut débit. Et bien sûr un des casques VR compatibles :

Mais, pour pousser l’expérience au maximum, l’idéal est d’équiper votre cockpit de la bonne configuration HOTAS :

  • Thrustmaster T-16000M Hotas, pour moi la référence actuelle encore abordable à 129  € (parfait aussi pour Flight simulator VR ou Star War Squadrons). Il a l’avantage de séparer la manette des gaz et le manche pour les placer à votre convenance.
  • En premier prix abordable, je conseille le Thrustmaster T Flight Hotas X, manche et manette de gaz pour 59,9 €.
  • Le haut de gamme Thrustmaster Hotas Warthog, mais autour des 469 €.

Le Studio Frontier Developments

Certainement parmi les studios les plus anciens qui fête cette année son 25ème anniversaire (l’occasion de Bundles à prix cassés). On leur doit quelques séries à succès comme LosWinds, Jurassic World Evolution, Planet Coaster et bien sûr Elite Dangerous.

Prix Elite Dangerous le jeu gratuit Black Friday 2020

Normalement, le jeu est vendu 24,99 € sur la plateforme Steam, ou 29,99 € sur l’Oculus Store.

Du 19 au 26 novembre, il est gratuit en téléchargement chez Epic Games. La très bonne nouvelle est que le pack d’extension Horizon est maintenant inclus dans le jeu de base (gratuit ou payant).

Cet ajout permet de se poser à la surface de mondes étranges pour prendre le contrôle d’un Scarabée, un véhicule de reconnaissance de surface. Mais aussi, fabriquer des armes, déployer des chasseurs depuis votre propre vaisseau et enchaîner les actions d’éclat en mode coopératif au sein d’un équipage multiple.

Elite Dangerous horizons

En complément, il existe des packs payants pour acheter des ARX afin de progresser plus rapidement moyennement de vrais euros (de 3,49 à 54,99 €). Si vous avez pris le jeu gratuit, l’achat d’un petit pack est toujours un moyen de remercier le travail des développeurs.

Jeux similaires en réalité virtuelle

 

Avis Elite Dangerous VR

Certes le jeu nécessite un véritable temps d’apprentissage pour exploiter toutes ses possibilités. Mais, pour moi, c’est période d’initiation fait partie intégrale de l’intérêt du jeu. Quel plaisir après une heure de faire un décollage parfait.de l’intérêt de manque de points d’entrée accessibles pour les nouveaux arrivants, il compense largement par d’énormes volumes labyrinthiques de profondeur et d’activités enrichissantes. C’est le genre de jeu qui vous donne l’impression d’être le champion de la galaxie pour avoir correctement fait atterrir votre vaisseau et qui, quelques heures plus tard, vous fait voler à travers les étoiles pour trouver votre dernière prime.

Pour moi une des références du genre en réalité virtuelle, pour ceux qui ont envie de s’évader des centaines d’heures confortablement assis chez soi en plein confinement.

Elite Dangerous la référence des concquêtes spatiales en VR
  • 8.2/10
    Gameplay - 8.2/10
  • 8.8/10
    Immersion VR - 8.8/10
  • 9/10
    Graphisme - 9/10
  • 9/10
    Audio - 9/10
  • 10/10
    Rapport Qualité/Prix (gratuit Epic Games) - 10/10
9/10

 

A propos de l'auteur

Rodolphe Degandt

Conçu en plein mai 68, il en garde cet esprit de changement dans la bonne humeur. Ce digital boomer découvre l'informatique à 10 ans avec un ZX81 de 1ko ! Depuis, plus de 22 certifications obtenues pour rester connecté . Aujourd'hui, ce quincado accompagne des entreprises dans leur transformation digitale et forme des étudiants et des professionnels , toujours animé par la même passion. Avec l'arrivée des objets connectés et des enceintes vocales, (auteur du guide sur le casque VR Oculus Quest et du premier Guide Amazon Echo en français), il partage ses essais, découvertes et avis sur le blog Stylistme.com. Le seul moment où il se déconnecte totalement est lorsqu'il est sur son kayak entre Bougival et Nanterre.

Laisser un commentaire

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur comment les données de vos commentaires sont utilisées.

BON PLAN NOVEMBRE

Abonnez-vous

Indiquez votre e-mail pour ne plus rater les nouveaux articles.(votre email n'est communiqué à personne d'autre)